rencontres de l 'extraordinaire  Index du Forum

rencontres de l 'extraordinaire
Ufologie, parapsychologie,Esotérisme et même spiritualité.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rencontres de l 'extraordinaire Index du Forum -> rencontresdelextraordinaire -> rencontresdelextraordinaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 09:14 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

1/ Arsenie Boca, né Zian Boca à Vața de Sus (județ de Hunedoara) le 29 septembre 1910 et mort à Sinaia le 28 novembre 1989, représente aujourd’hui un des plus grands maitres spirituels que la Roumanie du XXe siècle ait connu.


Sinaia est une ville de Roumanie....À la limite du județ de Dâmbovița, cette ville est située dans la vallée de la Prahova, entre les monts Bucegi à l'ouest et les monts Baiu à l'est...Distante de 142 km de Bucarest, Sinaia est souvent surnommée la perle des Carpates pour les beautés naturelles qui l'entourent.


En 1939, il est envoyé par le métropolite Balan au mont Athos afin d'obtenir certains manuscrits de la Philocalie en roumain et grec; pendant ce voyage, il vit une expérience spirituelle profonde, qui sera importante dans son chemin vers le monachisme. Pendant son voyage au Mont Athos, il a fait l'expérience de la spiritualité athonite en faisant un carème pendant 40 jours


Retraité en 1968 et constamment surveillé par la Securitate, il se retire dans le petit monastère de Sinaia, ou il commencera à peindre l'église de la ville de Draganescu, dédiée à saint Nicolas, pour une période de 15 ans, aboutissant à ce qu’on appelle aujourd’hui la « Chapelle Sixtine » de l'Orthodoxie roumaine. 





Bien qu'il n'ait pas été canonisé, il est considéré comme un saint, voire « le saint de la Transylvanie » et des milliers de pèlerins se rendent chaque année sur sa tombe.

Lors de sa visite au Mont Athos en Grèce en 1939 il fait son initiation dans l'expérience monastique ascetique contemplative, sur la concentration de l’attention sur l’objet de la prière, et pour la prévention de la distraction des pensées et de l’imagination pendant les prières.


Plusieurs de ses apprentissages sont tirés de la Philocalie (qu'il a contribué a traduire ensemble avec son supérieur spirituel, le père Dumitru Stăniloae), prêchant l’atteinte de la perfection spirituelle par les étapes d’élévation de l’âme définies dans la Philocalie.


Il aide son supérieur, le père Dumitru Stăniloae (qui a été son professeur à Sibiu), à traduire la Philocalie. Il met à sa disposition les manuscrits rapportés de son voyage au mont Athos, relit les textes, dessine la couverture du livre. 


 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 09:14 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 09:27 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

2/ Dumitru Stăniloae, né le 16 novembre 1903 à Vlădeni (ro) (actuellement partie de Dumbrăvița, județ de Brașov) et mort à Bucarest le 5 octobre 1993 (à 89 ans), est un prêtre de l'Église orthodoxe roumaine.

Le père Dumitru Stăniloae apparaît aujourd'hui comme le plus grand théologien roumain et l'un des plus grands théologiens orthodoxes du XXe siècle. Son travail de traduction et d'édition des textes patristiques et sa propre pensée théologique – fortement liée à ceux-ci, mais non sans originalité – ont exercé une influence considérable sur la génération actuelle des théologiens roumains.


NB: Le Centre Orthodoxe d’Étude et de Recherche « Dumitru Stăniloae » (CDS) est une institution de culture et de spiritualité fondée en 2008 par une décision du Synode métropolitain de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale.
Inauguré par le Patriarche Daniel de l’Eglise Orthodoxe roumaine en juillet 2009, il a provisoirement son siège à la Cathédrale orthodoxe roumaine, 9 rue Jean de Beauvais, 75005 Paris





Prêtre de l'Église orthodoxe roumaine, théologien, universitaire et professeur, Dumitru Stăniloae est mort en 1993. Grand spécialiste des pères de l'Église, il est considéré comme l'un des plus importants théologiens chrétiens de la seconde moitié du xxe siècle.


Reprenant le thème de l'explication de la Divine Liturgie inaugurée par le byzantin Nicolas Cabasilas, le père Staniloae commente chaque moment et chaque prière de la liturgie.


" « J’ai cherché Dieu dans les être humains de mon village, puis dans les livres, dans les idées et les symboles. Mais cela ne me donnait ni paix ni amour. Un jour j’ai découvert, dans les écrits des Pères de l’Église, qu’il est possible de rencontrer Dieu, réellement, par la prière. Alors, patiemment, je me suis mis au travail. Ainsi j’ai progressivement compris que Dieu est proche, qu’Il m’aime, et qu’en me laissant remplir par Son amour, mon cœur s’ouvrait aux autres. J’ai compris que l’amour est la communion, avec Dieu, et avec l’autre, toi. Et que, sans cette communion, le monde n’est que tristesse, ruine, désolation, massacres. Si seulement le monde voulait vivre dans cet amour, il connaîtrait la vie éternelle... » 


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 09:43 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

-  la participation de la créature/des créatures aux attributs de Dieu, tout est justifié en Christ et par le Christ à travers l’Esprit Saint.
L’Église assimile dans son enseignement seulement ce qui est universel, valable pour tous les temps 
-  L’effet qui se produit par la réception du sacrement influence tant le corps que l’âme
-  Dans le Christ même, le corps, bien qu’entièrement pneumatisé, reste un corps réel. Pour les humains, l’assimilation de cet état de pneumatisation du Christ, doit se réaliser à partir de la forme terrestre pour aller de l’avant en passant par les mêmes étapes jusqu’à la résurrection et la pneumatisation entière
-  Afin de pouvoir transmettre aux humains les états par lesquels lui-même est passé, le Christ se sert de la matière à laquelle le corps humain est lié.


nb : « La tradition, affirment les protestants, ne contient pas de témoignages positifs sur le nombre sept des sacrements. En effet, on ne les retrouve jamais mentionnés avant le xiie siècle (en Occident) et le xiiie siècle (en Orient). Quand c’est le cas, avec les sacrements sont souvent mentionnées aussi des actions sacramentaires. Cette confusion est due au fait que l’église n’avait pas encore systématisé son enseignement sur les sacrements."  
" D’après ces ouvrages, le nombre de sept sacrements semble avoir été accepté au xiiie siècle lors du Concile de Lyon (1274). Par la suite il fut confirmé à plusieurs reprises par les patriarches de Constantinople et par différents théologiens."
" D’autres théologiens orthodoxes considèrent que le nombre sept est arbitraire. C’est le cas de N. Matsoukas qui parle de neuf sacrements, incluant dans la liste des sept sacrements traditionnels le trépas et la tonsure monastique," 


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 09:58 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

3/ Le père Marc-Antoine Costa de Beauregard est prêtre de l'Église orthodoxe roumaine. Il a été l'étudiant du père Dumitru Stàniloae.





L'expression "d'initiation chrétienne" n'est pas une concession à la mode ésotérique, c'est
l'expression employée traditionnellement, c'est à dire: mise sur le chemin


 Saint Grégoire de Nazianze a
utilisé cette expression : l'homme est une animal en voie de déification. C'est cela le grand sujet




Dernière édition par Rhodan le Jeu 11 Oct - 10:57 (2018); édité 2 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 10:09 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

Saint Nicolas Cabasilas (né en 1322 à Thessalonique - mort en 1391), de son patronyme Nicolas Chamaétos, est un auteur byzantin du XIVe siècle. Conseiller et ami de l'empereur Jean VI Cantacuzène, il fut un grand théologien laïc qui marqua la renaissance culturelle et mystique de Byzance, proche de l'école de spiritualité de l'hésychasme et de Grégoire Palamas.
Dès sa jeunesse, il reçut sa formation spirituelle de Dorothée Blatès  proche disciple de Saint Grégoire Palamas, et fréquenta les cercles de pieux laïcs qui s'adonnaient à la Prière de Jésus sous la direction de Saint Isidore Boucheiras, le futur Patriarche (1347-1350); 
En septembre 1347, il faisait partie de la suite accompagnant Saint Grégoire Palamas nouvellement élu Archevêque de Thessalonique; mais le peuple ayant rejeté son pasteur, ils se retirèrent au Mont Athos où ils vécurent dans l'hésychia et la prière pendant une année

Ce laïc byzantin du XIVe siècle, que Bossuet considérait comme « un des plus solides théologiens de l'Eglise grecque », nous est plus connu par ses écrits que par sa vie.Mais les débats théologiques sur la « déification » enflamment les esprits


- À l'évidence, la vie dans le Christ concerne non seulement le futur, mais accompagne dès à présent les saints qui vivent et agissent selon elle.
- ce que nous avons à apporter pour notre part, ce n'est rien d'autre que d’accueillir la grâce, de ne pas livrer le trésor Mt 13, 44, de ne pas éteindre la lampe déjà allumé Mt 25, 8, autrement dit de n'introduire en nous rien qui soit contraire à la vie, ni rien qui engendre la mort
- ne pas diriger le glaive contre soi-même, ne pas fuir le bonheur, ne pas faire tomber de sa tête les couronnes


Dès sa jeunesse, il reçut la formation spirituelle d’un des disciples de saint Grégoire Palamas et fréquenta les cercles de Thessalonique qui s’adonnaient à la prière de Jésus. Empruntant la voie hésychaste, il rappelle que la déification et l’union au Christ constituent le but de la vie spirituelle de tout chrétien

La Vie en Christ est un traité sur la béatitude, commencée des ici-bas pour s'accomplir dans l'éternité.


 -traitent ensuite des sacrements d'initiation : baptême, chrismation (confirmation) et eucharistie 


L'ouvrage fut écrit à l'époque de la querelle hésychaste opposant (à grand renfort de malveillances et de conciles contradictoires) l'évêque de Thessalonique (ancien moine du Mont Athos) Grégoire Palamas, qui défendait la tradition monastique de la prière ininterrompue aboutissant à la vision de la lumière divine, à Barlaam et Akindynos, grands adversaires de la "méthode de prière" des moines athonites

La plupart des grands spirituels byzantins furent des moines, tels Evagre le Pontique (ivème siècle), Jean Climaque (vième-viième siècles), Syméon le Nouveau Théologien (xème-xième siècles). Il y eut aussi quelques évêques comme Diadoque de Photicé au vème siècle. Mais les écrits spirituels s'adressent avant tout aux moines.....Nicolas Cabasilas, simple fidèle et familier des affaires de l'Etat, s'adresse à tous. La Vie en Christ ne concerne pas un état de vie particulier, mais tous les chrétiens 

- Aucun état ne peut faire obstacle à l'union au Christ :"ni la maladie ni la santé, ni l'âge, ni la profession, ni la condition, ni la solitude, ni la vie au désert, ni les cités, ni les tumultes, ni aucun des lieux où ont coutume de se réfugier les fugitifs"
- la prière n'entraîne ni sueur, ni souffrance ou perte d'argent, ni déshonneur ni honte, ni rien de pire ; elle n'empêche pas d'exercer sa profession ou ses occupations habituelles ; le général peut commander, le cultivateur cultiver, l'artisan faire son ouvrage

Nous n'avons pas cherché, nous avons été cherchés ; ce n'est pas la brebis qui est partie a la recherche du berger, ni la drachme à la recherche de la maîtresse de maison ; mais c'est lui-même qui s'est abaissé vers la terre et a retrouve son effigie, qui est allé là où la brebis s'était égarée, et l'a retirée de son égarement


l'échelle, pour un Byzantin, c'est l'échelle de Jean Climaque (Jean de l'Echelle) qui évoque les efforts progressifs de l'homme pour se détacher des choses de ce monde et accéder à une prière de plus en plus pure, et à l'union à Dieu, au sommet, réservée à quelques parfaits. ( ???) 
Chez Cabasilas, le mouvement de descente du Christ précède l'ascension de l'orant : "Il s'est abaissé pour que nous nous élevions ; et comme nous devons suivre le même chemin, pendant que lui descend, nous devons monter : voilà pourquoi, comme sur une échelle (klimakos), le dernier degré pour lui (la mort et la résurrection) est le premier pour nous (le baptême, application au chrétien de la mort et de la résurrection du Christ

attention : l'illumination du baptême est de courte durée (quelques jours) et beaucoup ne ressentent pas la présence de l'Esprit en eux parce qu'ils ont été confirmés trop jeunes (en Orient la chrismation se fait en mime temps que le baptême)...

le logismos (la "pensée" au sens objectif, c'est-à-dire l'objet pensé) ; il se forme dans l'esprit (voûs), en provenance soit des sens, soit de la raison. Par la méditation (activité intellectuelle qui consiste à s'attarder sur un logismos), il produit une accoutumance et par là affecte l'âme (ψυxή), soit en bien si c'est un "bon logismos", soit en mal 
La méditation selon Cabasilas consiste à s'attarder sur les bons logismoi, de façon à engendrer le désir et l'amour du bien Partant de l'esprit, elle transfigure tout l'être (esprit, âme, coeur), 

Le Christ se déverse et se mêle à chacun de Ses membres, par les sacrements, comme la lumière pénétrant dans une pièce à travers des fenêtres, et Il y accomplit le Grand Mystère de son union nuptiale avec l'homme, introduisant dans son corps mortel et soumis au changement la vie immortelle et permanente. Cette présence du Seigneur ne deviendra cependant active que si nous y "collaborons" (synergie), que si nous répondons librement au don de Dieu, en ne faisant rien d'autre que de "garder" avec vigilance la grâce reçue, comme un flambeau allumé, dans l'attente du retour de l'Epoux. La vie spirituelle du chrétien consiste donc à "garder" ses membres et ses sens, auxquels le Christ s'est uni, et à méditer sur l'honneur qu'Il nous a fait. Impossible en effet d'être attiré par le mal pour quiconque a pris conscience de l'amour fou" dont le Christ nous a aimés

L’amour est un thème central de sa théologie et de sa spiritualité. L’amour fou (μανικὸς ἔρως), thème emprunté à Jean Chrysostome, est appliqué par lui tout d’abord à l’amour que les martyrs portent au Christ : dans un éloge de saint Demetrios, son premier écrit à l’âge de 20 ans, il définit le saint comme « un amoureux fou (μανικὸς ἐραστής) » du Christ. 

-- L’incarnation du Verbe n’est pas une conséquence de la faute mais elle est le fruit de l’amour de Dieu pour l’homme. Dieu ne pouvait laisser caché son amour ardent pour l’homme 

- Même l'homme déchu, le plus éloigné de Dieu, n'est jamais abandonné de la grâce, de Ses
énergies. Il n'est jamais en dehors du Christ, c'est impossible
- Les énergies divines nous parviennent constamment. Peut-être nous les refusons, nous ne les
acceptons pas, ou nous les ignorons. Mais constamment, Dieu émet cette énergie (divine), comme le
soleil brille
- 'autre part, cela signifie que la Personne du Christ est au centre de ma vie. Il faut aussi dire l'inverse:
je suis au centre. L'humanité est au centre du Christ et l'ensemble de la création est au centre du
Christ.

----------------------------------
 Le but de la vie, de l'existence humaine, de l'histoire, de la création,
est la déification. Donc il y a une perspective de futur. 
---------------------------------








Dernière édition par Rhodan le Jeu 11 Oct - 10:53 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 10:44 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

Le rapport entre Eckhart et Nicolas Cabasilas n’a jamais été étudié jusqu’ici. Or, les convergences et la complémentarité entre l’œuvre de ces auteurs est étonnante.
L’apport de Nicolas Cabasilas à la théologie de la divinisation de l’homme
La divinisation chez Nicolas Cabasilas
La divinisation chez Nicolas de Cues


 


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Jeu 11 Oct - 11:05 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

Cleopa (Ilie)


Elder Cleopa (Ilie) (April 10 , 1912 - December 2, 1998) was a very well-known monk and representative of the Romanian Orthodox Church and an archimandrite and abbot of the Sihastria Monastery.


 He returned to Sihastria in the fall of 1964, as confessor for the entire community and continued to give spiritual advice to both monks and lay people for the next 34 years. He died on December 2, 1998 at Sihăstria Monastery.

 recevant le nom de "Cleopa" (c-à-d "guide").


Sa formation spirituelle venait tout d'abord du hiéromoine du grand schème père Païsius Olarou, du skete de Kozantsea-Bodosani, qui fut de longues années durant le père spirituel de toute sa famille. Pendant ses années d'enfance, alors qu'il paissait les moutons de la famille dans les forêts avoisinantes de Sihastria, le jeune Constantine, accompagné de 2 de ses frères plus âgés, Basil et George, fut spirituellement formé par leur père spirituel le hiéromoine Païssius.

Ces plus de 10 ans passés dans cette belle obédience, proche des moutons et au milieu de la beauté naturelle des montagnes et forêts de Moldavie furent pour le père Cleopa une véritable école de formation spirituelle et de progrès dans l'humilité, la quiétude et la prière. Entouré des majestueuses montagnes des Carpathes, le souffle silencieux parcourait doucement les flancs montagneux au dessus de la fertile vallée de Sihastria


- je lisais aussi saint Macaire d'Égypte, saint Macaire d'Alexandrie, et les vies des Saints, qui étaient dans mon sac à dos depuis que j'étais arrivé au monastère. Je lisais et le jour passait comme s'il n'avait duré qu'une heure...
- Et il me semblait que c'était comme si je voyais les saints Antoines, Macaire le Grand, Jean Chrysostome, et les autres; comme s'ils me parlaient.


le p. Cleopa a lu une centaine d'ouvrages théologiques et autres, commençant par le théologique, moral, liturgique et hagiographique, et terminant par les oeuvres patristiques des grands saints de notre Église, sans oublier bien entendu, l'Horologion et le Psautier. 
l'Échelle sainte de saint Jean Climaque, les oeuvres ascétiques des saints Isaac et Eprhem de Syrie, de même que les écrits des saints Maxime le Confesseur, Grégoire Palamas, Syméon le Nouveau Théologien 


C'est à cette époque que l'ancien fut visité par la grâce de Dieu de la manière suivante. Le p. Cleopa raconta à ses disciples que lorsqu'il était occupé à construire son abri, les oiseaux venaient et s'asseyaient sur sa tête.


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Ven 12 Oct - 10:58 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

Dans l'Église assyrienne, le nombre des neuf sacrements n'est attesté qu'à partir du 14ème siècle


La présence du-Christ dans I'Eucharistie est présence réelle et se réalise, comme dans tous les rites orientaux, grâce à l'*épiclèse.


-  Pour le baptême, institué par le Christ
-  l'onction du "myron" est considérée comme son parachèvement
-  La présence eucharistique du Christ
-  La confession secrète est de règle
-  L'ordination sacerdotale comporte neuf degrés, du chantre au patriarche
-  mariage, qui est rendu pleinement valide par la bénédiction du prêtre 




Ethiopie : Le baptême est conféré par ure triple aspersion et est immédiatement suivi de l'onction de "myron" sur les principaux organes de tout le corps ( revêtu d'un habit blanc et coiffé d'une couronne) : Il reçoit aussitôt l'eucharistie sous la forme liquide, ainsi qu'une boisson à base de lait et de miel.


La Vieille Petite Eglise délivre neuf sacrements, à savoir  : lE BAPTEME /CONFIRMATION/EUCHARISTIE/ MARIAGE/ ORDINATION


L'ONCTION DES MALADES/ PENITENCE / PARDON / RECONCILIATION


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 16:38 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

JAN RUYSBROECK 


DE LA PREMIÈRE CATÉGORIE, OU DES COMMENÇANTS :


Lorsque vous avez à parler avec quelqu'un, qu'il soit religieux ou qu'il appartienne au monde, soyez prudente, réservée et discrète dans vos paroles et votre attitude, afin de ne scandaliser personne. Mais préférez toujours demeurer en silence, plus disposée à écouter qu'à parler.
 Tant que vous demeurez ainsi en possession de vous-même, de façon à pouvoir toujours rentrer intérieurement comme vous le voulez, vous n'avez qu'à demeurer en paix et à vivre sans crainte 
Gardez-vous aussi dans le boire et dans le manger, et dans tout ce qui est nécessaire à votre corps, afin de ne pas vivre selon les désirs de votre chair et la satisfaction de votre nature. 
S'il vous survient des images impures, sous forme de songes pendant votre sommeil, ou à l'occasion de ce que vous voyez, entendez ou pensez, ou encore sous l'influence du démon, de sorte que vous vous sentiez agitée par les inclinations et complaisances mauvaises de la nature, faites alors le signe de la croix sur votre cœur, dites un Ave Maria et priez Dieu qu'il ait pitié de vous.


C'est pourquoi, je vous le dis, n'ayez point souci de l'habit que vous portez, mais soyez plutôt indifférente. Qu'il soit vieux ou neuf, et quelque grossier ou vulgaire qu'il puisse être, contentez-vous de celui qu'on vous donne. Si votre corps est à couvert du froid et protégé contre la chaleur, cela suffit,


N'en ayez cependant aucun souci, mais remettez-vous entre les mains de Dieu, souhaitant que sa volonté se fasse et que sa gloire soit procurée. Le nuage sombre et pesant se dissipera bientôt et la lumière éclatante du soleil, qui est Notre-Seigneur Jésus-Christ, vous enveloppera des rayons de sa consolation et de sa grâce, plus que vous ne l'aviez jamais éprouvé auparavant.


Sous l'action de ce bien-être éprouvé en tout vous-même, tantôt vous rirez, tantôt vous pleurerez comme un homme en ivresse.


UNE VIE DE PROGRÈS :

-----------------
La première, c'est que Dieu a créé l'homme, par amour, à son image et à sa ressemblance. La seconde, c'est que le Fils de Dieu, la Sagesse éternelle, a pris par amour la nature humaine, la revêtant de sa propre personnalité. La troisième consiste en ce que le même Fils de Dieu, Jésus-Christ, est mort par amour et nous a rachetés par son précieux sang, puis nous a purifiés dans le baptême de tous nos péchés.


---------------

   Les hommes vertueux de la troisième catégorie sont encore beaucoup plus saints et plus élevés selon l'esprit et la nature. Recueillis en eux-mêmes et dociles à l'influence de la grâce de Dieu, ils marchent en sa présence, avec un esprit libre et élevé,

3/ DE LA VIE CONTEMPLATIVE


 Il se rencontre des âmes qui, dépassant la simple pratique des vertus, découvrent en elles-mêmes et reconnaissent une vie supérieure (80) , c'est-à-dire une vie où s'unissent l'incréé et le créé, Dieu et la créature.


ATTENTION : D'autres rêvent même qu'ils sont Dieu; pour eux rien n'est bon ni mauvais, pourvu qu'ils puissent se dépouiller d'images, découvrir et posséder leur propre essence dans un état de vide absolu. Hommes hypocrites et sans foi, dont j'ai parlé plus haut dans la septième catégorie, et à qui on ne doit pas donner le saint Sacrement. Ils sont absolument dans le faux et portent la malédiction de Dieu et de la sainte Église.


1/ Cependant nous demeurons toujours mutuellement unis par la charité et la communauté de nature humaine, mais surtout par la vie supérieure où nous sommes tous unis à Dieu
2/ Voyez, c'est là une vie éternelle et céleste, née de l'Esprit-Saint et alimentée sans cesse par l'amour entre Dieu et nous
3/ Nous possédons ainsi une vie supérieure, qui éternellement est en Dieu avant toute création


Il a donc créé chaque âme à l'état de miroir vivant il a imprimé l'image de sa nature. De cette façon il vit en nous par son image et nous en lui


Or, cet état de vide,.... Le toucher de Dieu.


Comprenez bien et élevez votre regard intérieur jusqu'au sommet le plus haut de vous-même, là où vous ne faites qu'un avec Dieu: car l'union avec Dieu, c'est pour nous un état vivant et éternel
où Dieu habite en nous et nous en lui. 






 
 


Dernière édition par Rhodan le Dim 14 Oct - 17:10 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 17:00 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

Le fondement de toute sainteté est la pureté de conscience. C'est pourquoi il vous faut examiner et considérer votre vie depuis les jours de votre enfance, et si vous découvrez en vous quelque péché que vous jugiez mortel, vous devez vous en purifier devant votre confesseur 


COMMENT LES MALADES DOIVENT SE COMPORTER.


 Mangez et buvez ce qu'on vous donne, comme un pauvre, si toutefois vous le pouvez.
demeurez cependant patiente et toute paisible ; car alors le Christ est près de vous avec les anges et les saints. Soyez toujours joyeuse, sans plainte ni murmure
Ayez Dieu dans le cœur et de bonnes paroles sur les lèvres 


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 17:04 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

puis gardez-vous de manger à l'excès, alors même que vous ressentiriez une grande faim et un grand désir de boire et de manger ; car la gourmandise est la racine et la source de tous les péchés. C'est d'elle que naissent la paresse et le penchant impur
C'est ce qu'on rencontre aussi chez les fondateurs d'ordres qui ont composé des règles et y ont conformé leur propre vie, comme saint Augustin, saint François, saint Benoît. Ils étaient durs et austères pour eux-mêmes, sobres et mesurés, ne prenant que le plus strict nécessaire


Dans la première clôture on se cloître corporellement, sous l'action de la grâce de Dieu

Vient ensuite la septième clôture, qui surpasse toutes les autres et qui consiste en un repos apaisé et inactif par-dessus toutes nos œuvres. C'est une simple béatitude au delà de toute sainte vie et pratique de vertus


Voyez, il y a ainsi trois portes célestes ouvertes par Dieu à l'âme aimante et qui donnent accès à ses trésors


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 17:13 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

Chaque soir, lorsque vous allez vous coucher, si vous en avez le temps, relisez ces trois petits livres que vous devez toujours porter avec vous : l'un qui est vieux, difforme et souillé, écrit à l'encre noire ; l'autre qui est blanc et gracieux, écrit en rouge avec du sang ; le troisième enfin qui est bleu et vert, et dont tous les caractères sont d'or fin.


- Et tout d'abord c'est votre vieux livre qu'il faut relire il représente votre vie d'autrefois,
- Après cela, déposez ce vieux livre. Puis mettez-vous à genoux afin de rendre grâces à Dieu et de le louer, et vous ferez sortir de votre mémoire le livre blanc qui est écrit en lettres rouges et qui contient la vie très innocente de Notre-Seigneur Jésus-Christ.
- Ce livre est tout entier écrit d'or fin ; car tout retour amoureux vers Dieu constitue une ligne tracée avec de l'or.


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 17:16 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

ATTENTION 


On rencontre bien des gens, remplis de complaisance pour eux-mêmes, qui se figurent mener une vie sainte et être grands devant Dieu et qui cependant se trompent en beaucoup de manières
Ils prennent volontiers la parole parmi les gens de bien, se croyant autorisés à parler devant tous, sages qu'ils sont, à leurs yeux, au-dessus de tous. Sous une attitude humble, ils cachent leur orgueil,


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 20:28 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant



https://fr.calameo.com/read/0037328953abb84557805






ce volume reprend pas mal des grands noms de la mystique chrétienne ( orient et occident )


Comme déjà exprimé sur ce Forum, comme le Bouddhisme, qui divise en trois la voie ( de l' Octuple Sentier) , le Christianisme fait de même 
Le Bouddhisme du " petit véhicule" ( le plus exotérique) travaille la première partie de la voie ( permet de devenir un Arhat)
le Bouddhisme du " grand véhicule" ( le plus mésotérique) travaille sur la pacification ( apaisement) ( ce qui permet de devenir un Boddhisattva)
Le Bouddhisme du " véhicule de diamant" ( le plus Esotérique) a pour objectif de faire de nous ( en une vie) un Bouddha 


Le Christianisme fait de même avec la " voie purgative" des Commençants
Avec la " voie Illuminative" des Progressants 
et enfin, la " Voie Unitive" qui permet la déification ou la divinisation de l'être ( voie de Perfection ou des Parfaits )



https://fr.calameo.com/read/0037328953abb84557805


Comme dans le Sikhisme et le Bouddhisme, le but sera d'éradiquer les TROIS POISONS de Bases, ( Six Poisons- Six mondes) , les 5 voleurs du Sikhisme ( Hindouisme) : 7 péchés capitaux du Christianisme 


Et d'intégrer les 4 ( 5) Sagesses, soit les 4 Vertus Cardinales et surtout les 3 Vertus Théologales 










Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 803

MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:49 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie Répondre en citant

Général :
Madame Br.M :   Madame B. m’a surtout enseigné le fait que nous avions la « divinité » en nous. Une part qui est le pur «  Je Suis ». Elle enseignait une technique de relaxation profonde où l’on répète «  Je suis » simplement ( Je suis celui qui suis) de façon impersonnelle , sans identification.
Tibor :  a été le plus grand enseignant de mon existence. Pour lui, le chemin devait être doux et progressif, étape par étape, marche par marche. Pour lui, le psychisme était fragile et vite bousculé ( déséquilibré) . C’est pourquoi dans les relations il prônait beaucoup de «  diplomatie » pour ne pas perturber les autres. ( Mde Brunato prônait aussi cette «  diplomatie », toujours garder une certaine dignité , mesure et politesse dans tous les conflits humains ) Généralement dans la vie il prônait une attitude zen et relax. Une absence de prosélytisme, où l’on n’impose rien à autrui, ce qui n’empêche pas d’exposer son point de vue. Pour lui : chaque mot prononcé devait être peser ( dans ses conséquences) . De manière générale, il pensait qu’il était mieux de ne pas s’immiscer dans certaines «  atmosphères », «  groupes ». ( de toutes les façons éviter de parler «  religion » ou «  politique » avec autrui, souvent source de conflits).
Pour lui, il y a passage des ténèbres à la lumière ( Eveil ou réveil) sans brusquerie et à l’aide d’un guide ou maître spirituel ( qui a le rôle d’une sage-femme), ou plus simplement réalisé une ouverture à une grâce déjà présente ( omniprésente). Il prônait une spiritualité « enracinée » car pour lui, la spiritualité non maîtrisée est rapidement une source de dérèglement du mental et du psychisme.
Pour lui, il fallait prendre de la hauteur au-dessus des conflits et des tumultes du monde. Protéger le «  SOI PROFOND » par le sentiment de Liberté , par une couche de calme. Ce qui implique une certaine solitude et le goût du silence. Ce qui renforce le sentiment de Liberté du Soi Profond ( le pur «  Je Suis » de Mde Brunato).
Pour ce qui est de la «  Connaissance » , Tibor se méfiait de la connaissance Livresque , et favorisait l’expérience de la vie ( vraie connaissance). Pour ce qui est de l’ « Amour » , Tibor me disait de me méfier de l’ Amour possession ( voir passion)  et de plutôt chercher l’ harmonisation.
Ro.lor :   Pour Roger nous sommes une sorte de Terre du milieu ( entre des mondes infernaux et des mondes supérieurs). Une sorte de monde Purgatif finalement. Ufologues et amateurs de paranormal, il expliquait de nombreux phénomènes par ce fait ( notre position médiane entre divers plans). Il croyait à la «  préexistence » de l’âme et bien entendu à la survivance. Son objectif rejoindre la sphère spirituelle d’où il se disait issu ( c’est aussi ma conviction).
Mde B , voulait reprendre naissance estimant que cette vie n’avait pas réalisé tous ces objectifs, et qu’elle devait revenir pour corriger certaines choses et ainsi progresser . Ro.Lor lui ne désirait pas reprendre naissance, mais réintégrer le monde spirituel ( au-delà de la matière) , pour lui, un monde plus glorieux. Tibor croyait en la       métempsychose : le minéral devient végétal, le végétal devient animal, l’animal devient humain ( notre stade) et l’humain devrait passer au stade suivant : le stade Angélique ( et ainsi de suite)….
Tibor croyait que le monde est le résultat d’une production karmique à dépasser.
Bouddhisme

Moine Jacques :
Le moine Jacques ( Petit véhicule) m’a enseigné : je pense : l’ ABC du Bouddhisme. Qui est la constatation de la souffrance . De fait, il y a des maladies, la vieillesse est une réalité ; et le fait évident de la mort et de la mortalité. Une chance, il existe un chemin ( Octuple Sentier) pour réduire ( voir éliminer cette souffrance) . J’ai surtout appris que ce chemin se découpe en «  trois étapes » : voie éthique , voie d’apaisement , voie de sagesse. Pour ce qui est de la voie de Sagesse, je ne savais pas trop ce que cela signifiait , mais l’apaisement cela me parlait beaucoup dans un monde si agité.
Moine A : ( Grand Véhicule) :  
Cela va me revenir souvent, cette Moine m’a expliquée que la voie se fait de façon implantée dans la vie, par le quotidien …et ce avec pas mal d’humour et le sourire. Le grand chemin c’est donc la vie ( quotidienne).
Moine B : ( Grand Véhicule)
Ce moine, va m’expliquer son expérience ( proche d’une expérience de mort clinique – N.D.E ou E.M.I) : soit sa sortie de corps, et le fait qu’il a réalisé que l’ Etre de Lumière ( Bouddha) était en réalité une projection de lui-même. Il m’a donc expliqué que notre finalité est d’avoir la «  Nature de Bouddha » .
Pour moi, c’était très important, de savoir qu’elle est la finalité de notre vie. Encore au-delà de l’état Angélique de Tibor,( pourtant déjà un état à pouvoir atteindre)  et cela probablement en lien avec le pur «  Je Suis » qui est notre fond selon Mde B.
Angéline et  Guélong Drimé ( KAGYUPA)  :
Ici, avec Angéline et Guélong Drimé,  je vais surtout apprendre une posture physique ( en 7 points) qui permet cette fameuse étape de l’apaisement mental et émotionnel. Pour Angéline, c’est le mieux que nous puissions faire. Apprendre ce type de technique méditative est vraiment bénéfique dans une vie.
Khempo :   Le Khempo va compléter cela ( qui est une base) par une méditation analytique , à propos des grandes émotions perturbatrices du psychisme. Comme la Haine-Colère, la Jalousie et bien d’autres. C’est toujours le «  moi » qui vit toutes ces émotions . Une chance, toutes ces émotions sont muables et elles changent ( viennent et disparaissent)…elles n’ont pas de réelle substances , nous pourrions dire qu’elles sont des bruits, ( qui passent) , en quelque sorte «  vide » . Le tout est donc de ne pas ( trop) s’y attacher. Bien entendu, cela demande de la «  pratique » ( de s’y exercer) .
Ringu Tulku :
Va m’ouvrir doucement la troisième partie de l’ Octuple sentier. Cette nature de Bouddha , se compose d’ Amour, de Compassion, de Joie et d’ Equanimité ( notion incomprise encore lors de l’enseignement….à suivre).
Kanji :  ( TENDAI) va m’expliquer ( lors d’une sorte de prise de Refuge) , qu’en effet : le but de cette vie est d’acquérir la Nature de Bouddha ( au bout de l’ Octuple Sentier) et que c’est possible en une vie, en l’occurrence cette vie. Je trouve très important de connaître notre finalité ( Vie Surnaturelle dans le néo-Thomisme, nous y reviendrons) . Le moyen est de parcourir l’ Octuple Sentier.  
Olivier :  ( SHINGON)  va à nouveau insister ( confirmant cet objectif) sur le fait que cette nature de Bouddha ( Amour, Compassion, Equanimité et Joie) va s’acquérir par un travail dans le quotidien et dans la vie de tous les jours.  
Taoïsme

Mr Hoa :
Je me rendais souvent dans son restaurant pour ses leçons. D’abord il m’a appris l’importance du calme et du sourire ( extérieur et intérieur) Que le monde était très muable ( tout bouge, tout change) , mais qu’en nous : il y a quelque chose de stable. ( cf Tibor, Mde B) . Que des choses dépendent de nous , d’autres «  non » ( Exemple : notre ombre est déterminée par le soleil). ( C’est un chemin d’acceptation) Que tout n’est pas synchronisé , sur terre pendant que certains dorment, d’autres sont actifs et à l’inverse. ( il faut accepter cela).
La beauté extérieure se fane ( Tibor disait de même), la beauté intérieure est donc importante. La mémoire se fane ( Tibor disait de même), ce qui est important c’est l’acquisition de vie ( Expérience de la vie) : ce que nous sommes, ce que nous devenons ( au-delà des mots) .
Mde Xiao :  Mon Maître de Calligraphie. Elle m’a enseigné, que la «  perfection » en ce monde est rare. ( la Lune n’est pleine que peu de temps). Puis, une voie d’équilibre, du milieu ( ni trop, ni trop peu). Tout en «  douceur ».  Comme Mde Brunato, Tibor elle prônait la «  voie de la douceur, de l’équilibre » et de la diplomatie.
Judaïsme

Tibor :  Comme exprimé dans d’autres livrets , j’ai eu du mal à acquérir des «  choses » de la part du Judaïsme par des enseignements oraux. Mais j’ai quand même compléter ma formation de base Kabbalistique de Tibor par quelques bons enseignements oraux. ( ce qui pour moi est important, au-delà des livres) …
 
 
 
Islam

Khalid :
Aurait été mon Maître en Islam, si l’ Islam était ma voie Spirituelle. Khalid parlait aussi de chemin ou de route vers des «  hauts états » . ( Sans jamais oser l’idée de la déification pure) Donc assez loin des objectifs du «  monde commun » ( acquisition de gloires , d’argent, de luxes et de conforts )  Dans ce sens, il voyait même la mort comme une délivrance et une bénédiction. Un passage vers plus de vie, plus de lumière. Souvent, il insistait sur la connaissance à acquérir ( plus de sciences). Perso, avec HOA et TIBOR, j’étais plus d’accord avec l’expérience à acquérir que de «  pures savoirs ». Il parlait peu de la «  voie cardiaque » aussi…Mais des enseignements profonds et extraordinaires, toujours de bons conseils sur tous les sujets et problèmes de nos vies.
Aziz :  Plus pratique, il m’a enseigné le retour naturel à l’équilibre ( cf Mr Hoa et un autre enseignant Taoïste) , soit une mise en confiance dans la vie ( ou le Providence divine, selon) . Lui, aussi, parlait de route progressive : station par station, avec le besoin de stabiliser ( et de vérifier) les nouveaux états acquis. Ce par une discipline constante et quotidienne.
 
Hindouisme

Lucciamo :
Tiger Singh :
Une des grandes personnalités rencontrées dans ma vie. Pour lui ( Sikkhisme) par «  intuition » nous devrions savoir «  où nous en sommes » dans notre cheminement spirituel. Des états insatisfaits ou troublés , une conscience troublées,  devraient en effet mener à une prise de renaissance ( réincarnation),  des états pacifiés ( apaisement) devrait nous mener au moment de la mort vers des états «  paradisiaques » ( ensuite soit une reprise de naissance plus volontaire, soit une progression vers des états supérieurs), enfin la possibilité d’un Etat Supérieur ( à nouveau cet objectif) . Je passe hélas, ces autres enseignements de très hautes qualités.
Mr R :   Un dévot dans le Bakhti Yoga, hélas ou très bien, il considérait beaucoup l’attention ( non sur le corps, contrairement à Babaji) mais sur la PURE CONSCIENCE ( Purusha) , seule partie essentielle et vraiment réelle ( car immuable de notre corps), un peu fataliste ( ou en route vers l’ Equanimité) , il fallait un peu supporter le reste….qui finira par changer ( tôt ou tard) , l’ultime réalité étant , le PUR JE SUIS. ( de Mde B)
Colette P :  autre école , autre vue, ici, une nouvelle fois, le chemin est le quotidien, et les actes de tous les jours où justement ce PUR JE SUIS s’exprime dans la matière.
V+ Swami  :  Enseignement classique de remonter vers le PUR JE SUIS , dépassement du «  corps physique » ( et énergétique), du petit égo limité , du corps émotionnels ( souvent instable) du corps mental ( simple outil , trop souvent hyperactif) pour arriver au «  pur JE SUIS » ( PURUSHA)
Babaji :  En réalité BABAJI ( mon GURU à ce jour) en reprenant toutes ces bases de l’ Hindouisme classique ( dont l’apaisement mental et émotionnel) n’a ensuite fait que de me donner des «  CONSEILS PRATIQUES » et une discipline à acquérir au quotidien. ( donc très enraciné même dans le corps) …
 
Christianisme

Père Pantaléimon :  a donné cet objectif, la déification,  dans le Christianisme, toujours au moyen des Sacrements, de l’ Eglise, et par l’aide d’un Père Spirituel, ayant au moins un degré de réalisation.
P J de Meulenaer :  Comme Tibor, il m’a enseigné la nécessité de la réclusion intérieure, même en état laïc et dans le monde. ( plongé dans le monde), soit la richesse de la vie intérieure.
P.George : m’a enseigné l’importance du silence et de ne pas chercher réponse à tout, mais de se confier dans le Seigneur.
François :  même chose , l’importance aussi de la douceur. ( très bonne réponse)
Sœur Lisette :  Une fois de plus m’a fait rappel de l’importance de la vie quotidienne, et implantée ( rester dans le réel)
Père Zoé : Idem
 

 
Mon enquête :
Le but de mon enquête était de comprendre la vie , le sens de la vie, la ou les réponses aux grandes questions de cette dernière. Puis pourquoi pas d’y vivre des choses ( initiations) voir de me trouver un Maître ( Guide) spirituel, voire de me réaliser.
1/ Christianisme A
Chrétien, j’ai commencé mes recherches par- là, souvent dans des formes marginalisées de Christianisme. Au moins, j’ai appris à manipuler la Bible et en savoir de son contenu. Assez important, à ce niveau : Monsieur François.  J’estime, que c’est le Pasteur Ghislain qui m’a fait «  naître de nouveau » , soit l’entrée amicale du Christ dans ma vie et dans mon cœur, avec un «  dialogue intérieur » assez constant. Soit une réactualisation de mon Baptême et une nouvelle activation des 7 dons de l’ Esprit-Saint. J’ai continué à étudier la Bible avec le Pasteur Verbomen.  Avant de retourner doucement vers le Catholicisme. Néanmoins j’ai continué à fréquenter le Protestantisme où je salue de nombreux Pasteurs …
2/ Bouddhisme
Pour le Bouddhisme, donc, j’ai commencé par l’ ABC,  la constatation de la souffrance humaine ( hélas bien réelle) et cette proposition de l’ Octuple Sentier.  Après les explications du Moine Théravada ( Mr Jacques) j’ai eu à cœur de parcourir cet Octuple Sentier au mieux. Même si l’absence de Dieu , et de l’âme-Esprit ( en apparence) me manquait. Que proposait donc le Bouddhisme. Rapidement, j’ai rencontré Angéline de l’ Ecole Soto, qui m’a appris la posture classique Zen ( en 7 points), pour le moins importante, puisqu’elle réduit le stress, les émotions et le flux mental ( ralentir : les gestes, le mental est toujours bénéfique ) , ce que j’ai continué avec Guélong Drimé, dans une des 4 écoles du Véhicule de Diamant. ( Esotériques donc). Tout en écoutant des enseignements ( assez généraux finalement) des Grands Lamas de cette école. ( Souvent un peu déçu, même d’entretiens assez ponctuels privatifs avec eux). Entre temps, donc une moine ( TCHAN- Grand Véhicule) m’a conseillé de rester dans la vie de tous les jours et le concret , surtout de garder le sourire ( ce qu’elle avait) et l’humour. Puis ce Moine m’a raconté sa NDE ( EMI) lors d’un jeûne trop prolongé et sa rencontre avec un «  Etre de Lumière » qu’il considérait comme «  lui-même » arrivé à l’état de Bouddha-ité. ( Qu’un Chrétien traduira par Etat Christique) .
C’est dans le Tendai, que je vais entendre cela encore mieux ( Ecole Esotérique du Japon) : il est possible ( donc via l’ Eveil) d’atteindre en une vie ( versus l’idée de reprise de Naissances donc de Réincarnations) l’état de Bouddha.  Dans le Shingon, à nouveau même théorie, le chemin de perfectionnement ( trois étapes de l’ Octuple Sentier) se fait par le « quotidien », au moyen de la «  vie quotidienne ».  Voici très résumé mon parcours.
Assez important, au Japon, on parle de l’âme ALAYA ( qui a connaissance de ses vies antérieures) et de l’âme AMALA ( qui est la Pure Conscience) .
3/ Taoïsme
Pour le Taoïsme, sauf un contact lettre , je n’ai pas eu la chance de rencontrer un Maître Céleste. Ce qui doit être compliqué à Bruxelles. Je me suis tourné vers des Maîtres de pratiques des Arts Martiaux dit internes . J’ai d’abord ( j’avais 20 ans) pratiqué de l’ Aïkido ( se centrer, point de gravité) , puis j’ai trouvé ( plus difficile à l’époque) une Dame qui revenait de Chine, qui m’a expliqué le Tai Chi Chuan ( curieusement plutôt martial), puis Maître Shen, un véritable maître de Chi Gong, Tai Chi Chuan et de «  Pakua ». Assez amateur des Arts Martiaux et de la médecine chinoise, j’allais rencontrer d’autres Maîtres. Toujours le «  centrage » , travail sur les trois centres, et donc cette cultivation du «  calme » et du «  sourire » …perso, en plus de la méditation assise , je conseille aussi, quelques exercices plus actifs, quoique souvent lents, amples, fluides et circulaires.
 
 
4/ Judaïsme
Je l’ai déjà écrit, les contacts n’ont jamais été très aisés. Néanmoins, suite à quelques conseils, j’ai tenté des contacts du côté de l’ Hassidisme, dont «  Beth Loubavitch » , surtout lors de fêtes publiques ( rares) où j’ai quand même obtenu une Bénédiction ( des miracles) d’un Rav. Pour le reste, ce qui m’intéressait c’était des notions de Kabbale ( reçue par Mr Tibor, plus tard par un de ses amis), pour les aspects «  pratiques » par un Martiniste, plus tard des notions de Kabbale Chrétienne.
5/ Islam
Ici, à Bruxelles, beaucoup de choses à découvrir. Khalid m’a conseillé la récitation mais surtout la méditation des 99 noms divins. Pour se «  déifier » ( même si pour lui, une déification complète est impossible). Sinon, j’ai eu à cœur d’aller pratiquer du Soufisme, dans différente TARIKA.
6/ Sociétés Secrètes
C’est un peu par curiosité puis par les activités, ( Ufologie, Paranormal), on m’a proposé d’entrer dans un «  Ordre Chevaleresque » , puis de devenir Rose+Croix ( split de l’ AMORC), puis dans le cercle intérieur Martiniste, ( dont le Grand Maître était aussi Evêque, cf cette partie). Enfin, d’entrer en Maçonnerie. ( 2X) Pour ma part, je n’ai pas eu de grands intérêts pour tout cela, du moins, je n’ai rien découvert d’ultra-phénoménal.
7/ Hindouisme
Vraiment intéressant, ici, j’ai d’abord eu de nombreux enseignements oraux d’un monsieur ayant eu une longue expérience auprès de Maîtres en Inde.  J’ai commencé mon exploration par le Sikhisme, où j’ai reçu des très belles données spirituelles et où j’ai rencontré un haut niveau spirituel.  Puis, je me suis rendu à un Temple ( Mandir) de Bruxelles, où je me rends toujours pour les principales fêtes de l’ Hindouisme.
Là, j’ai reçu une Bénédiction via des cendres ( Vibhuti), mais pour des enseignements on m’a conseillé de me rendre à l’ ISKON . A l’ ISKON, les Swamis enseignent vraiment bien, les principales notions de l’ Hindouisme, avec hélas un peu de sectarisme. ( Rigidité).
Après j’ai eu à cœur, d’enfin me trouver un GURU. J’ai recherché à recevoir DISKSHA, ( via trois courants) qui paraît-il facilite l’ Eveil….parfois avec des techniques préparatoires. J’ai aussi reçu Shaktipat, d’une Guru Indienne, et quelques autres pratiques
J’ai surtout été écouter, trois-quatre enseignants de l’ ADVAITA. Ces derniers allaient complètement dans le sens de Lucciamo. Puis enfin, j’ai rencontré mon GURU, qui est venus avec quelques enseignements classiques , mais surtout un ensemble de conseils vraiment pratiques. Simples, mais finalement assez difficile ( sans auto-discipline) à appliquer au quotidien .
8/ Autres formes de Christianisme
Par principe, j’ai eu à cœur d’aller explorer d’autres voies Chrétiennes. D’abord un ensemble d’ Evêques dit «  vagabonds » , souvent mêlés à des sociétés secrètes, pourtant valablement «  Evêques » ( souvent dans la lignée d’ Antioche) . Parfois recevant leurs bénédictions.
Puis, des Eglises de la lignée d’ Antioche plus officielle. J’ai aussi été voir des Eglises : comme COPTEs, d’ Ethiopie … sans trouver de différences «  fondamentales » …
Pour l’Orthodoxie, j’avoue que l’ Hésychasme est une piste à suivre, enquête que je continue du côté de la Roumanie ( à présent)
9/ Catholicisme
Ado, donc, je suis retourné vers l’ Eglise , cherchant un prêtre pouvant me servir de guide spirituel. Finalement ce sera , le Directeur de Conscience de la Légion de Marie qui prendra ce rôle.
Des années plus tard, j’ai voulu ré-explorer ma propre voie spirituelle.
J’ai trouvé un article à propos des Exercices Spirituels de Saint Ignace de Loyala , j’ai contacté la sœur rédactrice de cet article, puisque je voulais «  vivre » ces exercices en retraite sur Quatre Semaine ( en général), c’est là, que j’ai découvert : la voie purgative, la voie illuminative, et la voie unitive.  Elle m’a dirigée vers les Jésuites, où j’ai été reçu par un Directeur de retraite, qui m’a donné quelques conseils sans vouloir me suivre ( hélas). Par «  chance », on m’a guidé vers un prêtre Moine ( Directeur de Conscience d’une Légion de Marie) et j’ai pratiqué avec lui, ce grand examen de Conscience.  A la sortie, j’ai eu à cœur de poursuivre ce cheminement. J’ai découvert l’ Oraison  suite à une conférence du père M. Qui m’a mené vers des textes comme «  le Château Intérieur » de Sainte Thérèse d’ Avila. Où l’on retrouve cette idée de PURE CONSCIENCE , où Dieu s’exprime alors pleinement ( assez proche de l’ ADVAITA). Je me suis donc rendu, vers le Tiers Ordre des Carmes ( Carmel) , où  le Père S : pratique des exercices ( J Cassien) qui tiennent de l’ assise dans un premier temps ( que je compare à ce que j’avais reçu d’ Angéline ( Zen Soto), de Guélong Drimé ( Kagyu)) et de la Psychomachie ( que je compare à la méditation analytique du Khempo dans le dzogchen). A savoir, l’identification dans nos vie des 7 péchés capitaux ( à purger) et la pratique des 7 vertus comme remèdes ( voie illuminative)….
J’ai continué cette route avec le père S. et surtout le père George ( école du Silence).
Puis, j’ai été dans une autre école , les Fils de Saint François de Sales, une école «  illuminative » de pratiques des Vertus Chrétiennes ( 4 Cardinales + 3 Théologales+ d’autres) qui reprend les trois stades : commençants, progressants et avancés.  Il y a là, un Prêtre Directeur de Conscience ( assez exceptionnel) et le commançant reçoit l’aide d’un avancé.
A la sortie de cela, j’ai aussi été chez les Franciscains et surtout les Dominicains avec l’envie de découvrir la haute mystique Chrétienne occidentale.
Comme mon «  probateur » et le Père George était très silencieux, j’ai cherché un Guide : ( plus pédagogique)
D’abord, j’ai trouvé un ou deux laïcs disponibles, puis une sœur : qui m’a une fois de plus dit de rester dans le concret, dans le concret de la vie.
Puis à nouveau un prêtre-moine ( qui semble avoir plus de temps), puis un prêtre capucin
 
 
 
 
 
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:40 (2018)    Sujet du message: Spiritualité ( Hésychaste) Roumanie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rencontres de l 'extraordinaire Index du Forum -> rencontresdelextraordinaire -> rencontresdelextraordinaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com