rencontres de l 'extraordinaire  Index du Forum

rencontres de l 'extraordinaire
Ufologie, parapsychologie,Esotérisme et même spiritualité.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Voie Chrétienne ( Occidentale)
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rencontres de l 'extraordinaire Index du Forum -> rencontresdelextraordinaire -> rencontresdelextraordinaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 14:06 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Voie Chrétienne ( en Occident )

Saint Bonaventure (/ˈbɒnəˌvɛntʃər, ˌbɒnəˈvɛn-/; Italian: Bonaventura [bɔnavenˈtura]; 1221 – 15 July 1274),[2] born Giovanni di Fidanza, was an Italian medieval Franciscan, scholastic theologian and philosopher.


Que ceux qui commencent ont besoin d'un maître pour plusieurs raisons.
Un maître leur est encore nécessaire pour s' exercer aux actes des vertus, car il ne suffit pas de connaître le bien , il faut savoir le mettre en pratique
"Ceux qui, pour leur conduite, peuvent se passer d'un supérieur, doivent être tellement fondés en science qu'ils n'aient point à errer dans les choses qu'il leur est nécessaire de savoir, ni à être trompés, sous prétexte du bien , soit par les hommes , soit par le démon, soit par leur sentiment propre. De plus il faut qu'ils aient reçu d'en haut le don du discernement des esprits "

Les 7 péchés Capitaux

1.Du combat coutre la gourmandise; de la nature de ce vice et des remèdes à y apporter. ( Moh (Attachment) dans le Sikhisme)
2.Du combat contre la luxure; de la nature de ce vice et des remèdes à y apporter. ( Kaam (Lust) dans le Sikhisme)
3.De l'avarice, et des remèdes qui y sont opposés.( Lobh (Greed) dans le Sihisme)
4.De la colère et des remèdes qui lui sont opposés. ( Krodh (Rage) dans le Sikhisme)
5.De la nature de l'envie, de son origine, et des remèdes à y opposer. ( Moh (Attachment) dans le Sikhisme)
6.De la paresse, et des remèdes à y opposer.
6.De la tristesse, et du combat qu'il faut lui opposer.
7. la vaine gloire, et des remèdes qui lui sont propres. ( l'orgueil, et des remèdes qui lui sont propres. ) ( Ahankar (Conceit) dans le Sikhisme)

" Enfin il faut, en dernier lieu, attaquer l'orgueil lui-même, le chef et la racine de tous les vices, l'abîme dévorant de toutes les vertus; l'orgueil, dont la force et la violence sont telles qu'il a chassé Lucifer du ciel. "

Vertus Théologales :

Degrés de la charité.
Degrés de la compassion.
Degrés de l'espérance.
( Degrés de la joie. )

Vertus Cardinales :

Degrés de la prudence.
Degrés de la tempérance.
Degrés de la justice.
Degrés de la force.

Autres Vertus

Degrés de l'obéissance.
Degrés de la chasteté.
Degrés de la pauvreté.

Degrés de l'humilité.
Degrés de la patience.

---------------------------

7 dons du Saint Esprit

1. DU DON DE CRAINTE. ( NDLR : Malkuth)
2. DON DE PIÉTÉ.
3. DU DON DE FORCE.
4; DON DE SCIENCE.
5. DON DE CONSEIL.
6. D'INTELLIGENCE. ( NDLR : Binah)
7. DON DE SAGESSE. ( NDLR : Chokmah)


----------------------------

SIX AILES ( SERAPHIN)

1. La première aile du directeur des âmes est le zèle de la justice, qui ne lui permet point de supporter sans murmure intérieur ce qui est mal, tant en lui-même que dans les autres ( NDLR : EQUANIMITE ou EGALITE d' HUMEUR )
2. La seconde aile du séraphin de l'Eglise est la tendresse ou la compassion pour ses frères; et de même que la charité envers Dieu a allumé le zèle de la justice, ainsi l'amour du prochain fait naître la compassion. ( NDLR : AMOUR et COMPASSION )
3. Que la troisième aile des supérieurs est la patience.
4. Que la quatrième aile des supérieurs est la vie exemplaire.
5. Que la cinquième aile des supérieurs est un discernement plein de circonspection.
6. Que la sixième aile des supérieurs est la dévotion envers Dieu.

------------------------
De la contemplation de l'unité divine par son nom principal, qui est l '’ETRE.
De la contemplation de la Trinité bienheureuse en son nom, qui est SOUVERAINEMENT BON.

-------------------------
Du ravissement spirituel et mystique, dans lequel le repos est donné à notre intelligence et notre affection passe tout entière en Dieu.
DES CHEMINS PAR LESQUELS ON S'APPROCHE DE LA DEMEURE INTÉRIEURE
Du silence et de sa nécessité pour tous les religieux.
De l'application a l'oraison, et comment il faut prier Dieu.
la SATIETE

-------------------------

LA TRIPLE VOIE :

DE LA MÉDITATION OÙ L'AME SE PURIFIE, S'ILLUMlNE, SE CONSOMME

1.DE LA VOIE PURGATIVE ( Ici s'achève la purification de l'âme par le moyen de la méditation, car toute conscience pure est heureuse et joyeuse. Qui donc veut se purifier, qu'il exerce de la manière indiquée l'aiguillon de sa conscience)
2. DE LA VOIE ILLUMINATIVE
3. De LA VOIE PERFECTIVE

---------------------------------

St Bonaventure et la voie négative ( St Denys)

Denys l'Aréopagite (en grec : Διονύσιος ο Αρεοπαγίτης), est un Athénien dont le nom est mentionné au verset 34 du chapitre 17 du livre des Actes des Apôtres.
Hiérothée d'Athènes (Ier siècle ?), évêque martyr (hiéromartyr) des premiers siècles ; fêté le 4 octobre

------------------------------
------------------------------


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Avr - 14:06 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 15:01 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

A propos de la Psychomachie :

La Psychomachia, ou en français Psychomachie (du grec ancien Ψυχομαχία / Psukhomakhía, « combat de l'âme » ou « combat pour l'âme ») est une œuvre du poète chrétien Prudence (né en 348 et mort après 405) qui met en scène le combat entre les figures allégoriques des vices et des vertus

1. la Luxure ( Sodomita Libido ) vs la Chasteté ( Pudicitia)
2. la Colère ( Ira ) vs la Patience
3. l'Orgueil ( Superbia) vs Humilité ( Mens Humilis)
4. Luxure ( Luxuria) vs ( Sobrietas ) Tempérance

Fides ( FOI)

-----------------------------------------------

Ioannis Kassianos / Ιωάννης Κασσιανός / Ioannes Cassianus, appelé Jean Cassien en français, né entre 360 et 365 en Scythie mineure (actuelle Dobrogée roumaine), et mort entre 433 et 435 à Marseille, est un moine et homme d'Église méditerranéen qui a marqué profondément les débuts de l’Église en Provence au Ve siècle.

Jean Cassien s'est fortement inspiré de l'œuvre d'Evagre le Pontique, qu'il a probablement rencontré à Nitrie, notamment en ce qui concerne la prière et la théorie des huit principaux vices. Il est également influencé par Origène, dont il a lu le Traité des principes et dont il développe la doctrine des quatre sens de l'Écriture
--------------------------------------------------
Évagre le Pontique (en grec médiéval Εὐάγριος ὁ Ποντικός / Euágrios ho Pontikós) (346-399) est un moine du IVe siècle vivant dans le désert d'Égypte, premier systématicien de la pensée ascétique chrétienne.

Pour parvenir à faire silence et réussir à connaître Dieu, le chrétien doit chercher à analyser et à canaliser ses pensées. Évagre en distingue huit qu'il appelle des « logismoï », (qu'on pourrait éventuellement traduire par penchants)

1. mélancolie (= acédie), et paresse ( Elles font se confondre avec le Temps)
2. avarice
3. impureté
4. vaine gloire et orgueil.
5. colère
6. ( Jalousie)
7. gourmandise

-------------------------------------------------


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 15:03 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

St Thomas d'Aquin (né en 1224/1225 au château de Roccasecca près d'Aquino, en Italie du Sud, mort le 7 mars 1274 à l'abbaye de Fossanova près de Priverno dans le Latium), est un religieux de l'ordre dominicain, célèbre pour son œuvre théologique et philosophique. Considéré comme l'un des principaux maîtres de la philosophie scolastique et de la théologie catholique. ( DOCTEUR ANGELIQUE)

Y a-t-il des idées en Dieu ( INTELLIGENCE EN DIEU, son VERBE MENTAL) « Le Verbe », est-ce un nom propre du Fils
Y a-t-il une volonté en Dieu // L’amour se trouve-t-il en Dieu ( SPIRATION : Saint-Esprit) Le Saint-Esprit procède-t-il du Père et du Fils
Y a-t-il une procession en Dieu
Combien y a-t-il de personnes en Dieu

Dieu est-il la cause

L’ESSENCE DE L’ÂME
L’UNION DE L’ÂME AU CORPS
LES PUISSANCES INTELLECTUELLES
LES PUISSANCES APPÉTITIVES ( LA SENSIBILITÉ, LA VOLONTÉ, LE LIBRE ARBITRE)
L’IMAGE DE DIEU CHEZ L’HOMME

LA CONDITION DU PREMIER HOMME QUANT À L’INTELLIGENCE
LE POUVOIR DE DOMINATION ( LA VOLONTÉ DU PREMIER HOMME )

LA FIN ULTIME DE LA VIE HUMAINE : LA BÉATITUDE ( NDLR : Ananda dans l' Hindouisme)

LE SIÈGE DES PASSIONS
LES PÉCHÉS CAPITAUX

LA DOULEUR OU TRISTESSE / LE DÉSESPOIR : L’ACÉDIE.

LA HAINE / CONVOITISE : L’ENVIE
LA COLÈRE

------------------------------------------



Remèdes :

L’AMOUR

---------------------------------------

LES VERTUS CARDINALES
LES VERTUS THÉOLOGALES

Aussi : LA SIMONIE ,

-----------------------------------

LES FINS DERNIERES

LE PURGATOIRE
LA RÉSURRECTION ( Le temps de la résurrection est-il caché ? La résurrection sera-t-elle instantanée ?)

LA SUBTILITÉ DU CORPS DES ÉLUS
L’AGILITÉ DU CORPS DES ÉLUS
LA CLARTÉ DU CORPS DES ÉLUS
LES AURÉOLES ( Convient-il de désigner trois auréoles )

" Les élus de l'amour jouissent de mon éternelle vision ; ils participent au bien que j'ai en moi-même, chacun selon sa mesure" Ste Catherine de Sienne
" Ne crois pas que les élus jouissent seuls, de leur bonheur particulier ; il est partagé par tous les heureux habitants du ciel, par les anges et par mes enfants bien-aimés "
" Dès qu'une âme parvient à la vie éternelle, tous participent au bonheur de cette âme, et cette âme participe au bonheur de tous. La coupe de leur bonheur ne s'agrandit pas et elle n'a pas besoin d'être remplie, car elle est pleine et ne peut plus dilater ses bords ; mais leur joie, leur félicité, leur ivresse s'augmentent à la vue de cette âme " ( Ste Catherine de Sienne)
" Ce n'est pas le corps qui donne la béatitude à l'âme, mais c'est l'âme qui donne la béatitude au corps ; elle l'enrichira de son abondance "
" L'âme est devenue immortelle et immuable en moi ; le corps, par cette union, deviendra immortel ; il perdra sa pesanteur et sera subtil et léger. Le corps glorifié passera à travers tous les obstacles et ne craindra ni l'eau ni le feu " ( Ste Catherine de Sienne)


Dernière édition par Rhodan le Ven 27 Avr - 15:39 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 15:34 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Catherine Benincasa (en italien : Caterina Benincasa ), en religion Catherine de Sienne (en italien : Caterina da Siena) née le 25 mars 1347 à Sienne, en Toscane, et décédée le 29 avril 1380 à Rome, est une tertiaire dominicaine mystique, qui a exercé une grande influence sur l'Église catholique. Elle est déclarée sainte et docteur de l'Église.

Dieu se plaint de ses créatures raisonnables et surtout de leur amour-propre.
Le chemin du ciel ayant été Interrompu par la désobéissance d'Adam, Dieu a fait de son Fils un pont par lequel on peut passer.
Dieu invite l'âme à regarder la grandeur de ce pont, et comment il va de la terre au Ciel.

" je vous ai donné mon Fils comme un pont sur lequel vous pouvez passer sans danger le fleuve et les orages de cette vie. Vois combien la créature me doit, et combien elle est aveugle en voulant toujours se noyer dans ce fleuve et en ne prenant pas le remède que je lui ai donné."

" Ce pont est bâti avec des pierres, pour que la pluie n'en intercepte pas le passage. Et quelles sont- ces pierres? ce sont les vertus sincères et véritables"

Ce pont s'est élevé jusqu'au ciel le jour de l'Ascension, sans quitter cependant la terre.

Le pont a trois degrés, qui sont trois états de l'âme :

" L'âme a trois états auxquels s'appliquent ses trois puissances : le premier est imparfait, le second parfait, le troisième très parfait. Dans le premier, l'homme est pour moi un mercenaire, dans le second un serviteur fidèle, et. dans le troisième un fils qui m'aime sans songer à lui. " Ste Catherine de Sienne

" Tu as pu comprendre l'excellence de celui qui est parvenu à l'amour de l'ami ; il a monté par les pieds de l'affection, et il est arrivé au secret du coeur, c'est-à-dire au second degré, figuré sur le corps de mon Fils. Je t'ai dit que ces trois, degrés correspondaient aux trois puissances de l'âme ; et maintenant je les appliquerai aux trois états de l'âme. Avant de te conduire au troisième degré, je veux te montrer comment on parvient à être ami, et quand on est ami, comment on devient enfant par l'amour filial "


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 15:51 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Henri Suso, Henri de Berg, de l'ordre des frères prêcheurs, est né à Uberlingen, près du lac de Constance, en 1295 selon Preger (Geschichte der deutschen Mystik im Mittelalter, Il, 348), en 1300 selon Henri Murer (Helvetia sacra, 315) , mort au couvent d'Ulm en 1366. Son père était un rude chevalier de la famille de Berg, sa mère une pieuse et douce femme de la famille de Seuse; c'est le nom de sa mère qu'il prit plus tard par attachement pour elle

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

l'Etre identique au non-Etre, qui, par la plasticité de son devenir, engendre toutes ses manières d'être et toutes les réalités. La Divinité sans origine et sans détermination devient Dieu d'abord en se rétractant sur soi et en se faisant apparaître sa propre image. Le Père est le sujet de cette contemplation; le Fils, qui enferme la multiplicité des formes idéales, la diversité du connaître, en est l'Objet; l'Esprit est l'Unité de l'Un et de l'Autre.

L'Univers est compris dans le Fils et se développe selon le mouvement naturel de l'intelligence divine; la créature, née de Dieu, tend à retourner à Dieu et à rentrer dans l'Unité de l'Etre.

--------
-------

Jean Tauler est né probablement né vers 1300, ou peu avant 1300, à Strasbourg.

" Il me plaît de chanter à nouveau la nudité intérieure. La vraie pureté est exempte de pensées. Il n’y a plus de pensée, là où il n’y a plus rien de mien.
Je suis réduit à rien. Quand on est arrivé à la nudité d’esprit, il n’y a plus de souci à avoir. Nul mal ne saurait désormais me troubler. Je me délecte tellement dans la pauvreté que je ne puis plus m’occuper des choses et des images qui m’entourent. Que dis-je ? Le moi ne m’appartient plus, j’en suis dégagé, je suis libre. "
" C'est ainsi que quand on est arrivé à la nudité de l'esprit, il n'y a plus de souci à avoir. Celui qui a été absorbé de la sorte et qui a perçu l'éblouissement de la Divinité n'est plus pauvre, il est infiniment riche. Oui, oui, le feu de l'amour m'a consumé tout entier et je suis mort."


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 15:57 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Hadewijch d'Anvers (ou Hadewych1) était une mystique et poétesse brabançonne du XIIIe siècle. Les écrits d’elle qui sont parvenus jusqu’à nous, relativement abondants, datant des environs de 1240, comprennent un Livre de visions, des poèmes strophiques et un recueil de correspondances, et font souvent voir en Hadewijch un précurseur de l’œuvre de Jan van Ruusbroec.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

" Quand l’âme n’a plus rien que Dieu, quand elle n’a plus de vouloir que Sa volonté simple, qu’elle est anéantie et veut tout ce que Dieu veut avec Sa volonté, quand elle est engloutie et réduite à rien [...] l’âme devient avec Lui totalement cela même qu’Il est."
" Qu’il vous absorbe en lui-même, dans les profondeurs de sa sagesse ! […] C’est fruition commune et réciproque, bouche à bouche, cœur à cœur, corps à corps, âme à âme ; une même suave Essence divine les traverse, les inonde"

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Marguerite Porete, ou Marguerite Porrette ou Marguerite Porette ou la Porette, est une femme de lettres mystique et chrétienne du courant des béguines, née vers 1250, brûlée en place de Grève (à Paris, France) le 1er juin 1310 avec son livre Le Miroir des âmes simples.

" Dieu m’a créée comme du non être qui a l’air d’exister, afin qu’en renonçant par amour à cette existence apparente, la plénitude de l’être m’anéantisse. "

----
---

A travers deux figures emblématiques* du XIIIème siècle, Hadewijch d’Anvers et Marguerite Porete, Jacqueline Kelen nous relate ici avec une fougue communicative "cet appel de Dieu" que ces femmes, béguines, ont ressenti au plus profond de leur être. Et comment, dans cette Europe du Nord, en plein moyen-âge, celles-ci ont tenté d’établir un modèle de société, mystique, loin de toute institution religieuse…


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 16:11 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

RUYSBROECK

Jan van Ruysbroeck a gardé le nom du village qui le vit naître en 1293. Situé sur la Senne, entre Bruxelles et Hal, ce village portait autrefois le nom de Ruusbroec, dont on a fait aujourd'hui Ruysbroeck
À Sainte-Gudule, Ruysbroeck devait vivre en compagnie de Maître Hinckaert et de Franco van Coudenberg, chapelains de la même église et animés des mêmes désirs de vie vertueuse
Mais les trois amis trouvaient que la vie à Bruxelles était trop bruyante et, d'autre part, ils souffraient de la façon dont l'office divin était célébré à Sainte-Gudule. Aussi, à l'instigation de Franco van Coudenberg, résolurent-ils de quitter Bruxelles et de se retirer dans la solitude. Au milieu de la forêt de Soignes se trouvait un ermitage qui portait le nom de Groenendael (Viridis Vallis), ou le Vauvert. C'était la résidence d'un pieux personnage, appelé Lambert, qui succédait lui-même en ce lieu à deux autres ermites, Jean de Busco et Arnold de Diest.

quelques écrits

les Noces spirituelles
les Sept clôtures

Le livre des Douze vertus met à la base de tout l'édifice spirituel : l'humilité
De là on s'élève à l'obéissance, au renoncement, à la pauvreté d'esprit, à la patience, à l'abdication surtout de la volonté propre pour embrasser celle du Seigneur.

Le Saint Sacrement, ou Miroir du salut éternel , mérite une place de choix parmi les traités de Ruysbroeck. C'est comme un résumé de toute sa doctrine, en même temps que l'exposé fondamental de sa théorie sur l'image et la ressemblance de Dieu, qui reviendra sans cesse dans ses écrits.

Les Sept degrés constituent une échelle mystérieuse, par laquelle on s'élève dans la pratique de l'amour jusqu'à la possession intime de Dieu.

Les Sept clôtures énumèrent les retranchements toujours plus serrés dans lesquels s'enferme l'âme, pour arriver à la cohabitation secrète avec les trois personnes de la Sainte Trinité.

Les Noces spirituelles sont probablement l'œuvre la plus méthodique et la plus parfaite qu'ait écrite Ruysbroeck. Il y expose en trois livres les diverses formes de vie spirituelle, qu'il appelle la vie active, la vie intime et la vie contemplative. À chacun de ces stades il applique les paroles de l'Évangile : Ecce sponsus venit, exite obviam ei (17) , qui marquent les étapes successives par lesquelles l'âme aboutit à l'union avec Dieu

La Pierre brillante, au rapport du prieur des Chartreux Gérard de Hérinnes, serait le résultat d'un entretien de Ruysbroeck avec un ermite, qui lui demanda d'écrire ce qu'il lui avait expliqué. Appliquant aux justes le texte de l'Apocalypse, Dabo illi calculum candidum, et in calculo nomen novum scriptum (18) , l'auteur distingue trois catégories d'hommes qui reçoivent et possèdent la grâce de Dieu. Il les appelle les serviteurs fidèles, les amis intimes et les fils cachés .


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 16:16 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Dès lors de nombreuses lettres s'échangèrent, et de fréquentes visites amenèrent à Groenendael Gérard Groot, désireux de puiser là les saines traditions de la vie religieuse et de s'instruire en même temps de la haute doctrine mystique de Ruysbroeck. C'est ce qui lui permit plus tard de défendre son maître contre les attaques dont il était l'objet et de témoigner, en toute rencontre, de la vénération qu'il professait pour sa personne et de la haute estime en laquelle il tenait ses écrits

Nous avons enfin nommé déjà Tauler parmi ceux qui visitèrent Groenendael. On a quelques raisons, en effet, de reconnaître le célèbre dominicain

Rulman Merswin († 1382).

les contemporains ou disciples immédiats, tels que Gérard Groot, Tauler, Jean de Scoonhoven, Thomas a Kempis, qui tous ont témoigné de leur admiration pour leur maître, on peut nommer Denis le Chartreux qui appelle Ruysbroeck «un Docteur divin »

TEXTES :

"Tels sont les quatre éléments dont toutes choses sur la terre sont faites"
" Enfin Dieu a créé le ciel supérieur (6), qui est une clarté pure, simple et immobile, principe, source et fondement de tout ce qui est corporel. Ce ciel comprend en lui-même tous les cieux et tous les éléments, comme dans une sphère. "
" Selon le corps, l'homme est composé des quatre éléments, et selon l'âme il est créé de rien, à l'image de Dieu"

1/ Telle est la première voie, la voie extérieure et sensible
2/ La deuxième voie qui mène au royaume de Dieu est une voie de lumière naturelle, dans laquelle marchent tous ceux qui pratiquent la vertu, mais avec une intention purement humaine et en dehors de l'action du Saint-Esprit
Leurs puissances inférieures sont ornées de vertus morales naturelles .

" La première puissance naturelle qu'il possède est appelée irascible. Elle doit dominer tout ce qui s'oppose à la morale, dompter l'instinct bestial et les mauvais penchants de la nature, et s'en rendre maîtresse. Elle doit être ornée de la première vertu morale, la prudence, qui lui fait considérer d'où vient l'homme, où il est et où il va, la brièveté de la vie, l'instabilité du temps, la misère du monde, la longueur et la durée de la vie à venir."

" La deuxième puissance naturelle est appelée concupiscible. Elle doit être ornée de la deuxième vertu morale qui s'appelle la tempérance, afin de pouvoir dompter la concupiscence et empêcher l'excès dans le manger et dans le boire, la recherche dans les vêtements et l'abus des biens terrestres ; de sorte qu'on ne désire jamais au-delà du nécessaire, et quant au nécessaire, on ne le souhaite pas avec trop d'avidité."

" La troisième puissance ...Elle a pour ornement la justice, qui permet de donner et de recevoir, d'agir ou d'omettre, de régler et d'ordonner toutes choses selon une juste discrétion "

" La quatrième puissance naturelle est la liberté de la volonté...Elle doit être décorée de la vertu naturelle appelée la force morale, qui rend l'homme capable de dompter et de dominer toutes les puissances inférieures de l'âme, et qui donne à son cœur le courage de supporter l'opprobre et le dommage, l'abaissement ou l'élévation, le gain et la perte, la bonne et la mauvaise fortune, et tout ce qui peut venir de la part de toute créature"

3/ La troisième VOIE :

" La troisième voie ouverte vers le royaume de Dieu est surnaturelle et divine. L'âme y est mue par le Saint-Esprit, c'est-à-dire par l'amour divin, selon sept manières différentes. Ce sont là les sept modes ou les sept dons, décrits par Isaïe, qui constituent sept vertus principales, source et racine de toutes les autres "
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La première sorte comprend tous ceux qui vivent ouvertement en péché mortel et qui se sont détournés de Dieu pour s'adonner aux satisfactions de leur corps, à l'orgueil de l'âme, au désir des richesses terrestres.

Il y a une seconde catégorie, qui comprend les incrédules, rebelles aux douze articles de la foi et aux sept sacrements, ou ennemis opiniâtres de la sainte Église en quelque point que ce soit, d'une façon publique ou privée.

- l'endurcissement dans la volonté propre qui fait que l'on ne veut suivre le conseil ni l'avis de personne
- l'orgueil de l'esprit, par lequel l'homme croit ses propres opinions de préférence à celles de la sainte chrétienté.

La troisième catégorie comprend les hommes dissimulés qui font le bien en vue d'une récompense temporelle

Les hommes de cette catégorie sont pervers à cause de l'habileté et des ruses dont leur vie est pleine ; car ils veulent jouir de la terre et en même temps gagner le ciel.

Une cinquième catégorie se compose de ceux qui sont esclaves d'eux-mêmes

Dans la sixième catégorie se rangent des hommes naturellement orgueilleux, de science subtile, souvent bien réglés dans leur vie extérieure et jouissant du repos, élevés qu'ils sont à une contemplation toute naturelle. Ils sont hautains et superbes, et veulent être supérieurs à tous par la singularité de leur vie.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À la base de toutes les grâces, de tous les dons et de toutes les vertus théologales est la foi divine, qui est une lumière surnaturelle et le fondement de tout bien.


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 16:45 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

L’Espagne du début du xvie siècle, marquée par l’empreinte du cardinal Cisneros, offre un riche éventail d’écrivains mystiques – parmi lesquels bon nombre de franciscains tels que Alonso de Madrid, Francisco de Osuna, Francisco Ortiz, Bernardino de Laredo ou Bernabé de Palma –, qui ont témoigné d’une vive et intense vie spirituelle marquée indéniablement par une quête incessante de pur amour
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
On s’essaiera ici à donner un aperçu du discours spirituel et mystique du franciscain andalou, à travers notamment un éventail d’images et de métaphores qui font écho aux grands textes des mystiques rhéno-flamands tels que Jean de Ruysbroeck ou Henri Harphius
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le chapitre 22, consacré aux varones fervientes, c’est-à-dire aux plus fervents amoureux de Dieu, introduit pour la première fois l’idée d’un amour « pur ». Car si tout un chacun est tenu d’aimer Dieu « de tout son cœur, de toute son âme et de toutes ses forces » (Deutéronome, 6, 5)
les « justes », les « fervents », qui s’engagent dans la voie de la perfection, s’efforcent d’aimer Dieu « continûment », suivant en cela le Proverbe 5, 19 attribué à Salomon
-----
Lorsque Osuna y exhorte ceux qui aspirent au pur amour enflammé (inflamado amor de Dios), à résister en toute intégrité aux remous et aux écueils de la mer du monde (las ondas del mar mundano), il pense certainement à ces illuminés (alumbrados) des années 1530, qui finirent par se retrouver, pour certains, sur les bancs du tribunal de l’Inquisition de Tolède : tel fut le cas des partisans de l’Abandon (dejados) – indirectement réprimandés par l’auteur de la Loi d’amour –, mais aussi de certains franciscains partisans du Recueillement, tel Francisco Ortiz, compagnon de route d’Osuna et ardent défenseur du pur amour devant le Saint-Office
----

De los grados que tienen los que guardan la ley de amor (« Les degrés par lesquels passent ceux qui observent la loi d’amour »), il fait la synthèse des différentes étapes de progression spirituelle en parcourant chacun des neuf degrés de l’échelle de la charité.

Il se fonde en premier lieu sur les trois étapes canoniques de la progression spirituelle décrites par Thomas d’Aquin – commençants (comenzantes, en latin incipientes), progressants (aprovechantes, en latin proficientes) et parfaits (perfectos, du latin perfecti) –, qui équivalent aux trois catégories de la perfection angélique selon le pseudo-Denys : purificatio, illuminatio et perfectio. Purification, illumination et perfection,

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

dans la droite ligne de la triple voie bonaventurienne, quelles sont les trois grandes étapes de la progression spirituelle, qui peuvent se subdiviser chacune à leur tour en trois niveaux, aboutissant ainsi aux neuf degrés

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Francisco de Osuna, pour rendre son propos moins abstrait, a recours à l’image du temple de Salomon, dont la structure tripartite du plan figure les trois étapes de la vie spirituelle : la partie extérieure à ciel ouvert (les trois cours) représente l’étape de purification qui incombe aux commençants

l’espace intérieur sacré réservé aux prêtres symbolise la phase d’illumination propre aux progressants


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
tandis que l’espace secret très sacré accessible au seul grand prêtre fait figure de la perfection amoureuse restreinte aux plus parfaits.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1er degré – Les débutants ou apprentis 1 : ceux qui s’appliquent à l’amour de Dieu à travers la pratique de certaines œuvres extérieures, mais qui n’ont pas encore quitté l’état de péché.
2e degré – Les débutants ou apprentis 2 : ceux qui s’appliquent à l’amour de Dieu, par exemple à travers la prière, et qui sont sortis délibérément de l’état de péché, mais qui y retombent encore parfois.
3e degré – Les débutants ou apprentis 3 : ceux qui pratiquent assidûment les pénitences corporelles pour ne plus retomber dans le péché.

4e degré – Ceux qui progressent 1 : ceux qui pratiquent la pénitence spirituelle et s’initient aux matières spirituelles
5e degré – Ceux qui progressent 2 : ceux qui découvrent le goût des matières spirituelles
6e degré – Ceux qui progressent 3 : ceux qui s’élèvent vers la pleine connaissance d’eux-mêmes.

7e degré – Les parfaits 1 : ceux qui s’élèvent vers la connaissance de Dieu au moyen de la méditation continue des propriétés divines.
8e degré – Les parfaits 2 : ceux qui pratiquent la contemplation
9e degré – Les parfaits 3 : ceux qui s’adonnent au pur amour de Dieu, qui abandonnent tout autre exercice pour se contenter de la seule présence divine.

ATTENTION : la perfection n’est pas de ce monde : l’ultime degré de l’amour ne sera jamais atteint une fois pour toutes ici-bas.


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 16:58 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Francisco de Osuna constitue un maillon important dans la chaîne des auteurs mystiques du pur amour : il emprunte aux mystiques rhéno-flamands tout un patrimoine lexical et sémantique, qu’il est un des premiers à traduire du latin au castillan, reprenant, renouvelant et enrichissant ainsi une série de symboles déjà canoniques. Il convient de rappeler à cet endroit que le franciscain andalou est, dans les années 1520, un partisan convaincu de la vulgarisation des matières spirituelles, y compris mystiques. Ne met-il pas en effet à la portée de tous – et non plus seulement à la disposition des seuls religieux et aux théologiens versés en latin – sa méthode contemplative du Recueillement, exposée avec pédagogie dans le troisième tome de son Abécédaire spirituel (1527), livre de chevet de Thérèse d’Avila
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 17:05 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

L'éloge du combat spirituel n'est plus à faire depuis que saint François de Sales nous à donné à ce sujet la mesure de son admiration
Laurent Scupoli.

En quoi consiste la perfection chrétienne; qu'il faut combattre pour l'acquérir; et de quatre choses nécessaires en ce combat
De la défiance de nous-même / De la confiance en Dieu

De quelle manière il faut combattre la sensualité, et quels actes la volonté doit produire pour acquérir les habitudes des vertus.
Des moyens à prendre pour combattre la négligence
De l'assaut de la vaine gloire


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 17:09 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Jean-Jacques Olier de Verneuil (20 septembre 1608 à Paris - 2 avril 1657 à Paris), dit aussi « Monsieur Olier », était un mystique et un prêtre français.

L'Âme cristal. Des Attributs divins en nous
Olier oppose une spiritualité de « séparation » : « Soyons séparés de nous-mêmes, habitant dedans Dieu » et « soyons dans le monde sans être du monde ».
s’il faut que « Dieu agisse en nous et par nous comme si c’était lui-même », alors peut nous dévorer « le feu de justice en son immense rigueur ».
Ici l’œuvre d’Olier acquiert son sens le plus radical. De l’anéantissement, il hérite des rhéno-flamands, dont La perle évangélique (rééd. 1997), en sa mystique de l’essence, est sans doute l’aboutissement le plus achevé.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 17:23 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Frère MARCEL VAN

Découvrant THÉRÈSE DE LISIEUX à l'âge de 14 ans, VAN se mit à son école et apprit d'elle à se confier en toutes choses à l'amour infini du PÈRE. Il accepta de devenir comme elle un «apôtre caché de l'Amour», entrant comme frère servant dans la Congrégation du Très Saint Rédempteur et offrant sa vie en union avec celle du CHRIST pour l’Église, la paix, les enfants et les pécheurs

- Ces paroles que je t'adresse ici, seules les âmes simples et humbles sont capables de les comprendre, seules les paroles enfantines sortant d'un cœur aimant ont le don de me charmer

- La seule différence qu'il y a entre l'âme des enfants et les anges du ciel, c'est que l'âme des enfants est unie à un corps et que, par conséquent, elle a des défauts naturels. Mais malgré cela, l'âme des enfants et pure comme les anges du ciel. De là que les enfants possèdent toujours en eux la TRINITÉ et goutent continuellement les joies naturelles que leur prodigue la même TRINITÉ

- je me contente de dire que l'âme des enfants est un temple parfaitement pur où habite la SAINTE TRINITÉ.

- Celui qui agit ainsi enlève à la TRINITÉ un temple magnifique ; il enlève aux saints une demeure où ils pouvaient louer la TRINITÉ ; il expose l'âme de cet enfant à perdre son innocence

- l'âme de cet enfant ne voit plus clairement la vraie lumière, elle ne voit plus clairement son divin époux, car le péché a laissé son empreinte dans son cœur innocent

- SAINT-ESPRIT, il ne peut plus, librement, donner à cette âme les baisers de l'Amour

- L'intelligence sert à comprendre si une chose est bonne ou mauvaise et la volonté à agir conformément à ce que comprend l'intelligence. Ces deux facultés-là sont les plus nécessaires

- La miséricorde de DIEU est infinie
- Les mérites de JÉSUS sont également infinis ; ils ne se limitent pas au salut d'un petit nombre d'âmes seulement

- Dans le baptême d'eau et de sang, on confesse la foi extérieurement tandis que dans le baptême de feu, (de désir) on la confesse dans l'amour.....

* Si Dieu ne s'abaissait que vers les fleurs les plus belles,
symboles des saints Docteurs,
son Amour ne serait pas un amour absolu,
car le propre de l'amour,
c'est de s'abaisser jusqu'à l'extrême limite

De même que le soleil éclaire à la fois le cèdre et la petite fleur,
de même l'Astre divin illumine particulièrement
chacune des âmes grandes ou petites

J'ai compris que Dieu est amour
et que l'Amour s'accommode de toutes les formes de l'amour.
Par conséquent je peux me sanctifier
au moyen de toutes mes petites actions,
comme un sourire, une parole ou un regard

J'ai trouvé une voie qui,
moins d'un siècle auparavant a été suivie par une âme,
et cette âme est arrivée au but suprême,
tout comme beaucoup d'autres âmes qui autrefois
ont suivi une voie douloureuse et semée d'épines


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 13:41 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

Au Sein du Christianisme ( qui est l’une des grandes voies spirituelles) on retrouve une lignée de Saints Hommes ayant décrit le parcours spirituels. C’est ce que nous allons parcourir ensemble.
Il est dit que Saint Hiérothée , qui deviendra l’ Evêque d’Athènes, a reçu des enseignements « secrets » de St Paul. Il était avec Saint Denys l’ Aréopagite ; l'un des neuf membres de l'Aréopage. Saint Hiérothée ( lui –même initié par Saint Paul) sera le Maître Spirituel de Saint Denys.
Saint Hiérothée avait , aussi, assisté à l’Assomption de la Vierge Marie. Lui-même n’a rien écrit, c’est Saint Denys qui va « transmettre » son savoir et sa sagesse. Dont un savoir « secret et ésotérique » qui va être la substance de cet article. Où je vais surtout me concentrer sur l’Occident.
Exemples :
St Bernard de Clairvaux ( 1090-1153).
St François d' Assise ( 1182- 1226 à 44 ans) fondateur des Franciscains.
St Dominique ( 1170-1221) fondateur de Dominicains.
St Bonaventure ( 1217 - 1274 ), disciple de st François d'Assise .
« Si vous voulez vous conserver dans la vertu, il vous faut avoir des exercices spirituels afin d'occuper votre esprit, autrement vous ne sauriez- vous promettre la persévérance. » ( Saint Bonaventure).
« Si vous voulez, ô âme chrétienne, parvenir au faîte de la perfection, et vous unir si étroitement à Dieu que vous deveniez un même esprit avec lui, il faut, pour mener à bonne fin cette entreprise, la plus grande et la plus noble qui se puisse imaginer, que nous sachiez avant tout en quoi consiste la vraie et parfaite spiritualité » ( Laurent Scupoli) . Nous allons tenter de la voir.
« Après avoir appris à bien user de votre entendement, il vous reste à régler votre volonté » (Laurent Scupoli)
Attention : « Il faut donc y joindre une confiance absolue en Dieu, espérer et attendre de lui seul les grâces et les secours » ( Laurent Scupoli) . Par nos propres efforts c’est impossible, le secours divin sera nécessaire.
1/ La défiance de nous-mêmes nous est tellement nécessaire en ce combat ( Laurent Scupoli)
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Comparons : MUKTI and its synonym mokh (Sanskrit moksa, Pali mo(k)kha) are derived from the root much (to let go, release) and seem to be identical in primary meaning with the English words deliverance, liberation, release, freedom and emancipation. JIVAN-MUKTA in Sikhism the ideal and aim or objective of man’s spiritual life. The term is derived from jivan-mukti (jivan=life; mukti=release, liberation, emancipation freedom from bondage), and means one who has attained liberation from human bondage or one who has attained to the highest spiritual state of being in tune with the Ultimate while still living. The idea of mukti is encountered, with some conceptual variations, in practically all religious faiths, e.g. moksa in Hinduism, nirvana in Buddhism, Nijat in Islam and salvation in Christianity. The belief underlying the concept of mukti is, that the soul, a particle of the Supreme Soul, is, while embedded in the physical frame, in a state of viyog or separation and longs for sanyog or reunion with its source, which for it is the supreme bliss.
Dans le Sikhisme, il est aussi demandé de ne plus se regarder , mais de se tourner vers Dieu et les autres.


A/ L’ Oraison :
« le chemin de l'oraison marchera avec persévérance et travaillera discrètement à la mesure de ses forces » ( Francisco d’ Osuna) .
« Notre Seigneur nous apprend lui-même ce que nous devons faire pour que notre intérieur devienne une maison de prière, car l’homme est vraiment un temple consacré à Dieu.
Nous devons d’abord en chasser les marchands, c’est-à-dire les images et représentations des biens créés, et tout ce qui est satisfaction dans les créatures et jouissance de volonté propre.
Comment Dieu pourrait-il élire domicile en l’âme avant qu’elle n’ait eu la moindre pensée de Dieu ? N’est-elle pas alors encombrée de tant d’autres choses ?"
Bien sûr, dans le fond de l'âme il y a une petite étincelle qui vient d'en haut. Mais elle est cachée, encapsulée, emprisonnée, par une couche de l'ego qui est comme la carapace autour d'un trésor et qui proclame, haut, et fier: "je sais tout". Tant que l'ego le proclame, l'égo est plein et rempli tout, et fait écran, et Dieu ne peut alors pas y trouver sa petite place pour s'y manifester » ( Jean Tauler).
« L’âme ressemble à du duvet, elle est légère, comme lui. Si rien ne le retient, le duvet, grâce à légèreté naturelle s’envole. S’il est chargé, il tombe. Il en est de même de l’âme. Lorsqu’elle est purifiée de ses attaches, de ses défauts, sa noblesse naturelle lui permet de s’élever vers les choses célestes, aidée en cela par la contemplation » . ( Henri Suso)
« L’âme est un Château qui est composé tout entier d’un seul diamant ou
d’un cristal très pur, et qui contient beaucoup d’appartements » ( Sainte Thérèse d’ Avila )

Comparons :
Ahaṃkāra 1est un concept de la philosophie hindoue qui fait référence à l'ego2 lié à l'individualité humaine. C'est aussi dans l'Advaita Vedānta l'identification (adhyāsa) au soi individuel ou personnel (jīva) et l'attachement orgueilleux (abhimāna (en)) à son ego.
Amala vijñāna, « conscience pure », désigne, dans l'enseignement du bouddhisme de l'école Cittamātra, la conscience débarrassée de toute semence impure. L’amala vijñāna est conscience de l'ainsité, pure, sans erreur ( Bouddhisme).
Purusha : pure conscience. ĀTMAN : principe de vie, âme, Soi, essence » :1 est un concept de la philosophie indienne āstika2. Ce terme a le sens de pure conscience d'être ou de pur « je suis », et désigne traditionnellement le vrai Soi, par opposition à l'ego (ahaṃkāra). ( Hindouisme)
Joti jot is a Punjabi phrase which literally means the "light joining another light" and is used to refer to the "joining of the light of the human person (soul) to the Supreme Light (God)".






« began to think of the soul as if it were a castle made of a single diamond or of very clear crystal, in which there are many rooms, just as in Heaven there are many mansions » ( Francisco d’ Osuna)
« This truly takes place when the divine Light infuses itself into the soul as into glass or crystal, sending forth as a Sun the rays of its love and grace that penetrate the heart after having first been received in the highest point of the spirit ». ( Francisco d’ Osuna)
Il va rapidement être nécessaire de protéger notre « lumière intérieure » comme on protège un château. Francisco d’ Osuna va proposer comme l’un des gardes , une des quatre vertus cardinales : la Prudence. Nous allons y revenir.
'CLOSE THE GATE OF YOUR HEART' and 'LET PRUDENCE BE YOUR DOORKEEPER' ( Francisco d’ Osuna)
« Sachez qu’un escargot (caracol) sort de sa coquille et va là où il lui faut: il porte sa maison
(casa) sur le dos et il fait sortir sa tête des espèces de petites cornes qui le dirigent où il va; si on le touche (si le tocan), si délicatement que ce soit (por subtilmente que sea), aussitôt elles se rétractent et rentrent dans la tête où elles deviennent invisibles; s’il sent un obstacle (impedimento), c’est tout son corps qui se replie, qui rentre en lui-même, et plus rien n’en apparaît dehors (nada parece fuera) » ( Francisco d’ Osuna)
« la connaissance de nous‐mêmes constitue l’exercice de base que nous devons y pratiquer
Cette connaissance de soi conduit à la vertu de l’humilité » ( Sainte Thérèse d’ Avila)
« La connaissance de soi ou annihilation est le premier fondement de toutes les autres
considérations et exercices spirituels : avant d'en venir à connaître Dieu, il est nécessaire que l'homme se connaisse d'abord lui-même…Car on prétendrait en vain à la connaissance de Dieu avant d'avoir reçu la lumière qui résulte de la connaissance de soi-même. « Personne, dit un saint ne s'élèvera aux sublimités divines si auparavant il ne s'abaisse à connaître son propre néant, ses
profondes et innombrables misères » ( Francisco d’Osuna)
LA TRIPLE VOIE, le TRIPLE CHEMIN :
« Il y a aussi dans l’homme trois choses : l’une sensible, la seconde rationnelle, la troisième
spirituelle. » ( Jean Tauler) « la même lumière est reçue différemment par des verres différents dont l’un est noir, l’autre jaune, le troisième blanc. Par verre noir, on peut entendre la
sensibilité ; par verre jaune, la raison ; par verre blanc, l’esprit dans sa pureté et sa simplicité. » ( Jean Tauler)


COMPARONS :
Les Gunas sont les qualités psychiques du mental. Tamas est l’inertie, l’ignorance ( le verre noir dont parle Tauler. Rajas est l’action, la passion . Sattva est la connaissance, la pureté, l’harmonie…L’état de paix et d’harmonie du mental est sattvique, le verre blanc dont parle Tauler.
Tamas : Soir, nuit- Peur, illusions, dépressions….
Rajas : Journée- Désirs, convoitises….
Sattva : Matin- Quiétude….

« sage introduction de l’être extérieur en son intérieur » ( Henri Suso)
« Recollection is the movement that inclines us toward solitude and
away from many outer stimulations and distracting relationships. » ( Francisco d’ Osuna)
« Recollection is the movement of quietening or 'calming'
perceptions, thought and speech - and intensifying desire for God. » ( Francisco d’ Osuna)
« Recollection is a movement of infusing virtue – of emptying the
heart in order to be filled with spiritual wisdom and virtue » ( Francisco d’ Osuna)

« Recollection is a movement of realising and fulfilling the true
spiritual identity of the self » ( Francisco d’ Osuna)
« Recollection is the transformation of the powers of the soul in the
heart - namely the will, intellect and memory. » ( Francisco d’ Osuna)
« This devotion encourages us to retire from the traffic of people and noisy places to dwell in more secluded regions » ( Francisco d’ Osuna)
Osuna marque la triple voie comme moment de restitution (connaissance
de soi comme je suis connu de Dieu), d’illumination (impliquant la conver-
sion des sens comme le rapport à l’humanité du Christ, la sequela Christi)
et d’union (impliquant la séparation provisoire avec l’humanité, phase de
résurrection et d’ascension, où l’image du vol prime celle de la marche), il
met bien l’accent sur la persévérance, l’unicité de la voie.
Nous allons parcourir ENSEMBLE, cette TRIPLE VOIE. Ce TRIPLE CHEMIN.
Comparons : Le noble sentier octuple c'est la voie qui mène à la cessation de la souffrance, de l'attachement (dukkha). Il est aussi appelé Sentier du milieu, car il évite les deux extrêmes. L'Octuple Sentier peut donc aussi être subdivisé en trois qualités de sîla,( Conduite droite, éthique) samâdhi ( méditations ) et paññâ (Sagesse) ( Bouddhisme) . Une fois de plus, nous voyons l’ UNICITE des « voies spirituelles ».














« L'âme a trois états auxquels s'appliquent ses trois puissances : le premier est imparfait, le second parfait, le troisième très parfait » ( Sainte Catherine de Sienne)
" Tu as pu comprendre l'excellence de celui qui est parvenu à l'amour ( NDLR : Second état) de l'ami ( NDLR : Premier état) ; il a monté par les pieds de l'affection, et il est arrivé au secret du coeur, c'est-à-dire au second degré, figuré sur le corps de mon Fils. Je t'ai dit que ces trois, degrés correspondaient aux trois puissances de l'âme ; et maintenant je les appliquerai aux trois états de l'âme. Avant de te conduire au troisième degré, je veux te montrer comment on parvient à être ami, et quand on est ami, comment on devient enfant par l'amour filial " ( Sainte Catherine de Sienne) :
1/ Voie PURGATIVE :
« Qu'il faut d'abord purifier et apaiser la conscience avant de l’édifier » . St Bernard
2/ Voie ILLUMINATIVE :
« Après avoir traité de la voie purgative, il vient à traiter en second lieu de la voie illuminative. L'homme y prend pour guide, non plus l'aiguillon de sa conscience,( NDLR : SILA , voie MORALE et ETHIQUE dans la Bouddhisme) mais la lumière de sa raison. Le rayon de cette lumière doit être : d'abord projeté sur les dettes remises, ensuite étendu jusqu'aux faveurs commises, enfin tourné vers les récompenses promises » ( Saint Bonaventure)
« La deuxième voie qui mène au royaume de Dieu est une voie de lumière naturelle, dans laquelle marchent tous ceux qui pratiquent la vertu, mais avec une intention purement humaine et en dehors de l'action du Saint-Esprit .Leurs puissances inférieures sont ornées de vertus morales naturelles . » ( Saint Bonaventure)

" La première puissance naturelle qu'il possède est appelée irascible. Elle doit dominer tout ce qui s'oppose à la morale, dompter l'instinct bestial et les mauvais penchants de la nature, et s'en rendre maîtresse. Elle doit être ornée de la première vertu morale, la prudence, qui lui fait considérer d'où vient l'homme, où il est et où il va, la brièveté de la vie, l'instabilité du temps, la misère du monde, la longueur et la durée de la vie à venir."( Saint Bonaventure)
PREMIERE VERTU CARDINALE : la PRUDENCE.

" La deuxième puissance naturelle est appelée concupiscible. Elle doit être ornée de la deuxième vertu morale qui s'appelle la tempérance, afin de pouvoir dompter la concupiscence et empêcher l'excès dans le manger et dans le boire, la recherche dans les vêtements et l'abus des biens terrestres ; de sorte qu'on ne désire jamais au-delà du nécessaire, et quant au nécessaire, on ne le souhaite pas avec trop d'avidité." ( Saint Bonaventure)
DEUXIEME VERTU CARDINALE : la TEMPERANCE.

" La troisième puissance ...Elle a pour ornement la justice, qui permet de donner et de recevoir, d'agir ou d'omettre, de régler et d'ordonner toutes choses selon une juste discrétion " ( Saint Bonaventure)
TROISIEME VERTU CARDINALE : la JUSTICE.

" La quatrième puissance naturelle est la liberté de la volonté...Elle doit être décorée de la vertu naturelle appelée la force morale, qui rend l'homme capable de dompter et de dominer toutes les puissances inférieures de l'âme, et qui donne à son cœur le courage de supporter l'opprobre et le dommage, l'abaissement ou l'élévation, le gain et la perte, la bonne et la mauvaise fortune, et tout ce qui peut venir de la part de toute créature" ( Saint Bonaventure)
QUATRIEME VERTU CARDINALE : la FORCE.
« La troisième voie ouverte vers le royaume de Dieu est surnaturelle et divine. L'âme y est mue par le Saint-Esprit, c'est-à-dire par l'amour divin, selon sept manières différentes. Ce sont là les sept modes ou les sept dons, décrits par Isaïe, qui constituent sept vertus principales, source et racine de toutes les autres " ( Ruysbroek)
De la nécessité d’un Maître :
Que ceux qui commencent ont besoin d'un maître pour plusieurs raisons ( Saint Bonaventure) Le Maître, est aussi, pour ceux qui commencent, un gardien qui les empêche de tomber dans le péché et de s'éloigner d'une sage discrétion dans l'accomplissement du bien. ( Saint Bonaventure)
« Tout ce qui se fait sans la permission du Père spirituel sera imputé à présomption et à vaine gloire, et non à récompense." ( Saint Benoît : 480 )





















VIE INTERIEURE :
« Dans cette ténébreuse absence de mode, toute multiplicité disparaît et l'esprit perd son être propre, il disparaît selon sa propre activité. Et tel est le but suprême, le "où" infini où aboutit la spiritualité de tous les esprits ; s'être perdu ici pour toujours est la suprême béatitude » ( Henri Suso).
« Poussés sur un étroit chemin, où tout est sombre et sans consolation, où ils ressentent un insupportable tourment, et qu'ils ne peuvent pourtant point quitter. De quelque côté qu'ils se tournent, ils ne trouvent que profonde misère, déserts, désolation, ténèbre. » ( Jean Tauler)
« N'interroge pas sur les hautes spéculations, mais rentre dans ton propre fond, apprends à te connaître toi-même, et ne pose pas de questions sur les secrets de Dieu, la diffusion et le retour, sur le quelque chose dans le rien, et sur l'étincelle de l'âme au coeur de l'essence » ( Jean Tauler)
« Aimez la solitude et le silence : vous jouirez d'un grand repos et de la paix d'une bonne conscience; car où est la multitude, se trouvent des agitations fréquentes et des causes de distractions nombreuses pour le cœur » ( Saint Bonaventure)
« La seconde colonne de l'édifice, c'est le silence. ( Première colone est l’ Obéissance) Au premier abord, il semble assez étrange qu'il surgisse une institution pour discipliner les hommes en leur apprenant à se taire. L'homme qui parle à Dieu, l'homme qui, intérieurement, écoute Dieu lui parler, n'a point de difficulté à garder le silence. S'il semble qu'il perde quelque chose en ne conversant point avec ses semblables, il gagne infiniment plus en conversant avec Dieu.Le silence devient alors un riche trésor » ( Saint Benoît : 480) Omni tempore silentio
NB : La Troisième colonne de Saint Benoît est l’ Humilité.
Saint Bernard va lui aussi parler de diverses « colonnes » : De sept colonnes à élever pour bâtir la maison de la conscience, et d'abord de la bonne volonté, qui est la première. De la seconde colonne qui est la mémoire. la troisième colonne qui est le cœur pur . La quatrième : De l'esprit libre.
« Que l'esprit soit libre dés sollicitudes du monde, des voluptés de la chair, des pensées mauvaises : afin qu'il puisse, lorsqu'il le voudra, se considérer lui-même, ou servir utilement » .
De l'esprit droit, cinquième colonne. De l'esprit dévot, sixième colonne. De la raison éclairée, septième colonne.










La garde du Cœur
« dans cette première Demeure, il faut que «nous nous tenions sur nos gardes» ( Sainte Thérèse d’ Avila).
La deuxième Demeure : confirme donc le choix de l’oraison qui soit doublée d’un détachement
progressif du monde et qui apporte déjà à l’âme une certaine paix (l’oraison de
quiétude) ( Sainte Thérèse d’ Avila)
Exercez-vous d'abord à la prière ainsi qu'il suit , quant au temps et à la manière. Au commencement de toute action et de tout travail vous invoquerez le Seigneur et vous lui adresserez cette courte invocation : « O mon Dieu! venez à mon secours. Ayez pitié de moi, mon Dieu! » ou autre semblable. ( Saint Bonaventure).
« Comme le petit chien, que ton être intérieur et extérieur soit vivement tendu vers celui qui siège à la table. Tu garderas le silence et, si tu n'obtiens pas aussitôt ce que tu réclames, que l'espérance s'élève avec un faible gémissement et un cri secret qui viendra du coeur ; demande par gestes et sans paroles, car il est écrit que Dieu ne laissera pas le juste avoir faim. » ( Francisco d’ Osuna)
« L'abbé Isaac explique ainsi ce mode de prière : nous prions dans notre chambre, quand nous détournons notre coeur de toute rumeur de pensées et de soucis et, quand nous faisons à Dieu nos demandes d'une manière secrète et familière, porte close, c'est-à-dire lèvres fermées, nous prions celui qui sonde non les cris mais les coeurs ; nous faisons nos demandes de telle sorte que les puissances adverses ne puissent les connaître. » ( Francisco d’ Osuna)
« le Serviteur doit donc apprendre à vivre à l’intérieur de lui-même. L’âme qui veut éprouver ma présence au-dedans d’elle-même, y trouver sa consolation, doit savoir rester dans sa cellule intérieure, et vivre séparée des créatures. »
« Elle doit avoir été purifiée ( NDLR : Voie Purgative) de ses défauts, avoir grandi dans la vertu, ( NDLR : Voie Illuminative) être pauvre et détachée. ( NDLR : Voie Unitive) Elle doit ressembler à un beau jardin : ornée de roses rouges de la ferveur amoureuse, de l’humilité cachée de la violette, de la blancheur et de la pureté du lys. ( Henri Suso)
Lutte contre les 7 péchés capitaux : Voie Purgative
1/ gourmandise ( NDLR : témpérament Saturnien ) et 2/ luxure ( NDLR : tempérament Vénusien) : Si , au lieu de vaincre la gourmandise, vous vous laissez dominer par elle, elle appellera aussitôt à soeur la LUXURE
Avarice ( NDLR : tempérament Mercurien) : Après la luxure vient l'amour de l'argent ou l'avarice. Cette passion s'attaque à ceux qui sont tièdes dans le service de Dieu. La colère ( NDLR : tempérament Martien) : Les trois vices dont nous venons de parler s'adressent en nous à la concupiscence , et le quatrième , qui est la colère, à l'irascibilité. C'est une bête méchante qui se déchire soi-même et scandalise les autres; c'est un poison mortel qui tue l'âme, et en éloigne le Saint-Esprit. Le cinquième combat est dirigé contre l'envie ( NDLR : tempérament Jupitérien) , que saint Grégoire range au nombre des péchés capitaux parce qu'elle donne naissance par elle-même à d'autres péchés. Le sixième combat se livre contre la paresse.( NDLR : tempérament Lunaire) Il est dans la nature de ce vice d'engendrer le dégoût du bien, de produire en l’âme l'engourdissement et de plonger l'esprit dans la tristesse. Il rend enclin au sommeil et à la dissipation, inspire l'horreur de la retraite , l'ennui de la solitude , le mépris et le dédain de ses frères, et ne se plaît en aucun travail , surtout si c'est un travail spirituel. Si vous parvenez à vaincre tous les vices dont nous avons parlé (ce qui ne peut se faire sans de grands efforts et des peines nombreuses); si, dis-je, vous en arrivez là , c'est alors surtout qu'il faut vous précautionner contre la vaine gloire; ( NDLR : Tempérament Solaire) car elle se glisse avec tant d'art parmi les vertus que c'est à peine si les hommes spirituels peuvent toujours la reconnaître. ( Saint Bonaventure).
Évagre débute ainsi son « Traité » : ‟Huit sont en tout les pensées génériques qui comprennent toutes les pensées : la première est celle de la 1 / gourmandise, puis vient celle de 2 / la fornication,( LUXURE )la troisième est celle de 3/ l'avarice, la quatrième celle de la 4 / tristesse, ( ACEDIE )la cinquième celle de la 5 / colère, la sixième celle de l'acédie, la septième celle de la vaine gloire, la huitième celle de 7 / l'orgueil
La Tristesse : « l'inquiétude et la souffrance externes viennent le plus souvent de ce que
l'homme veut que les choses se passent autrement qu'elles n'ont lieu ; et qu'il ne veut pas accepter les événements, plaisirs ou peines, profits ou pertes, comme venant de la main de Dieu (GÉRARD DE GROOTE)
VOIE ILLUMINATIVE
« Qu’il faut acquérir les vertus peu à peu, en s’y exerçant graduellement et sans vouloir les pratiquer toutes à la fois » ( Laurent Scupoli)
« comment nous devons nous appliquer à la même vertu durant un certain espace de temps
l’exercice de la vertu exige une application constante » ( Laurent Scupoli)
« Or, les vertus morales sont au nombre de quatre, qu'on appelle cardinales; car de même qu'une porte tourne sur ses gonds , de même la vie humaine roule et se dirige appuyée sur ces vertus. Ce sont : la prudence, qui rectifie la raison ; la force , qui comprime l'irascibilité ; la tempérance , qui sert de frein à la concupiscence; et la justice , qui s'étend à toutes les forces de l'âme, car elle est pour elles la règle de toute rectitude , ou plutôt elle n'est rien autre chose que la rectitude même de notre volonté. » ( Saint Bonaventure) .
La prudence est nécessaire pour se décider .
la force pour supporter.
la tempérance pour faire usage des choses .
la justice pour les distribuer comme il convient. ( Saint Bonaventure)
Jan Ryusbroek : donne le LION ( St MARC) comme Symbole de la FORCE. L’ Aigle ( ST JEAN) pour la JUSTICE. L’Ange ( St MATTHIEU) pour la Prudence et le Bœuf ( St LUC ) pour la Tempérance.
« C'est un haut degré de force de vaincre le monde et ses délices en les méprisant, selon ce que dit l'Apôtre. C'est encore un degré élevé de force de résister courageusement aux péchés du corps, comme la luxure , la gourmandise, etc » ( via la FORCE) ( Saint Bonaventure)
« C'est un haut degré de justice de rendre au prochain ce qui lui est dû, c'est-à-dire de se réjouir avec lui dans la prospérité et de lui compatir dans le malheur, selon cette parole de l'Apôtre : « Réjouissez-vous avec ceux qui sont dans la joie, et pleurez avec ceux qui pleurent » ( via la JUSTICE) ( Saint Bonaventure)
« C'est un degré élevé de tempérance de se modérer dans les choses extérieures, c'est-à-dire dans la nourriture, le vêtement, le sommeil, le marcher, les paroles, les actions et tout l'ensemble du maintien extérieur, en sorte que tout se fasse selon Dieu , avec ordre et modestie. » ( TEMPERANCE) ( Saint Bonaventure)
« C'est , en second lieu , un haut degré de prudence de régler sa conduite extérieure selon la volonté de Dieu » ( PRUDENCE) ( Saint Bonaventure)



« Notre âme, l'image de Dieu, doit donc être revêtue des trois vertus théologiques qui la purifient ( voie Purgative) , l'illuminent ( voie Illuminative) et la perfectionnent ( voie Unitive) ; elle doit donc être reformée, restaurée, rendue semblable à la céleste Jérusalem et devenir un membre de l'Eglise militante, qui est la fille de cette cité divine » ( Saint Bonaventure)
« La foi cherche Dieu et le sonde ; l'espérance le pressent et est assurée de le posséder; la charité le tient et l'embrasse. » ( Saint Bonaventure)
« La " Charité" : Mais le degré le plus élevé de la charité, c'est de forcer nos ennemis à nous aimer en leur faisant du bien » ( Saint Bonaventure)
AUTRES VERTUS :
La pauvreté : C'est un haut degré de la pauvreté, qui est une des huit béatitudes, d'abandonner les biens de la terre ( Saint Bonaventure) …C'en est un très-élevé de se renoncer soi-même, c'est-à-dire son jugement propre , son amour-propre , sa volonté propre ( Saint Bonaventure)
L' humilité : C'est un haut degré d'humilité de se soumettre volontairement à celui qui est au-dessus de nous; mais c'est justice. ( Saint Bonaventure)
La patience : C'est un haut degré de patience de souffrir sans se plaindre la perte de ses biens, comme fit Job ( Saint Bonaventure)
LES DEGRES
Jan Ruysbroek cite aussi 7 degrés : la Volonté, la pauvreté volontaire, la pureté de l’âme, humilité vraie, désir enflammé de Dieu, 6/ Claire intuition, pureté d' Esprit et de Mémoire, 7/ Essence en Repos , Essence Simple.
Les catégories :
1/ La première sorte comprend tous ceux qui vivent ouvertement en péché mortel et qui se sont détournés de Dieu pour s'adonner aux satisfactions de leur corps, à l'orgueil de l'âme, au désir des richesses terrestres.

2/ Il y a une seconde catégorie, qui comprend les incrédules, rebelles aux douze articles de la foi et aux sept sacrements, ou ennemis opiniâtres de la sainte Église en quelque point que ce soit, d'une façon publique ou privée.

- l'endurcissement dans la volonté propre qui fait que l'on ne veut suivre le conseil ni l'avis de personne
- l'orgueil de l'esprit, par lequel l'homme croit ses propres opinions de préférence à celles de la sainte chrétienté.

3/ La troisième catégorie comprend les hommes dissimulés qui font le bien en vue d'une récompense temporelle

4/ Les hommes de cette catégorie sont pervers à cause de l'habileté et des ruses dont leur vie est pleine ; car ils veulent jouir de la terre et en même temps gagner le ciel.

5/ Une cinquième catégorie se compose de ceux qui sont esclaves d'eux-mêmes

6/ Dans la sixième catégorie se rangent des hommes naturellement orgueilleux, de science subtile, souvent bien réglés dans leur vie extérieure et jouissant du repos, élevés qu'ils sont à une contemplation toute naturelle. Ils sont hautains et superbes, et veulent être supérieurs à tous par la singularité de leur vie. ( Ruysbroek)


Francisco d’ Osuna
A/ Les Commençants :
1er degré – Les débutants ou apprentis 1 : ceux qui s’appliquent à l’amour de Dieu à travers la pratique de certaines œuvres extérieures, mais qui n’ont pas encore quitté l’état de péché.
2e degré – Les débutants ou apprentis 2 : ceux qui s’appliquent à l’amour de Dieu, par exemple à travers la prière, et qui sont sortis délibérément de l’état de péché, mais qui y retombent encore parfois.
3e degré – Les débutants ou apprentis 3 : ceux qui pratiquent assidûment les pénitences corporelles pour ne plus retomber dans le péché.
B/ Les Progressants :

4e degré – Ceux qui progressent 1 : ceux qui pratiquent la pénitence spirituelle et s’initient aux matières spirituelles
5e degré – Ceux qui progressent 2 : ceux qui découvrent le goût des matières spirituelles
6e degré – Ceux qui progressent 3 : ceux qui s’élèvent vers la pleine connaissance d’eux-mêmes.
C/ Avancés :

7e degré – Les parfaits 1 : ceux qui s’élèvent vers la connaissance de Dieu au moyen de la méditation continue des propriétés divines.
8e degré – Les parfaits 2 : ceux qui pratiquent la contemplation
9e degré – Les parfaits 3 : ceux qui s’adonnent au pur amour de Dieu, qui abandonnent tout autre exercice pour se contenter de la seule présence divine.

ATTENTION : la perfection n’est pas de ce monde : l’ultime degré de l’amour ne sera jamais atteint une fois pour toutes ici-bas.

Rulman Merswin :
Au " premier étage" de la Montagne où il y a du monde, vivent les Hommes absorbés, absorbés dans leurs pensées, dans les affaires du siècle, dans la recherche des honneurs et de plaisirs. Ils travaillent assez peu leurs " vies spirituelles". Au mieux, ont- ils une vie " morale".( Ces personnes qui craignent Dieu n’ont cependant pas le désir d’avancer dans le chemin de la vertu, elles se contentent d’observer les préceptes ; la lumière qui éclaire leur esprit est si obscure et si
incertaine)
Au " Second étage " de cette montagne, vivent ceux qui déjà travaillent déjà, ils tentent de dompter leurs natures, ils recherchent peut -être même un Maître Spirituel. Ils sont déjà des " obéissants".( est celui des âmes qui obéissent aux inspirations divines et qui fuient les vanités de ce monde, recherchant la société des personnes saintes, ainsi que le conseille la sainte Écriture)
Au " troisième" étage, vivent ceux qui ont vaincu le monde, mais ils cherchent encore une " Lumière Extérieure " comme celle venant d' un Maître Spirituel.( Ils passeront peu de temps au Purgatoire.)( est celui de ceux qui ont plus parfaitement vaincu le monde, la chair, les sens, la négligence et la torpeur, et qui ont embrassé les rigueurs de la pénitence, afin d’éviter les périls de la damnation, les peines du Purgatoire, autant qu’il est possible, et acquérir de nombreuses
couronnes dans le Ciel.)


Au " Quatrième étage" ( Où Henri Suso se voit ), les exercices spirituels sont déjà moins " extérieurs" et " plus intérieurs", ils y a beaucoup de " prières vocales extérieures "( est celui de ceux qui aux fatigues et aux pénitences corporelles joignent encore les exercices intérieurs de l’âme, les méditations, les gémissements, les soupirs, les bons désirs, que le Saint-Esprit leur
inspire. Mais ils recherchent plus la dévotion sensible )
Dès le "Cinquième Ciel ou étage ", où, il y a de moins en moins de monde !!! les corps sont Glorieux et Lumineux. Mais l' Amour propre existe toujours et la volonté propre est partagée avec la Volonté Divine.( est celui de ceux qui, dans tous leurs exercices, leurs actions et leurs relations, renoncent à leur propre volonté, et se confient entièrement au bon plaisir de Dieu.)
Dans le " Sixième Ciel, ou étage" de la Montagne, vivent les Parfaits, mais ils aiment les " douceurs divines".( se trouvent ceux qui ont renoncé énergiquement et parfaitement à toute propriété,
et qui veulent persévérer dans leur abandon en Dieu. Ils sont éclairés d’une lumière supérieure, et comprennent que tout ce qui peut leur arriver de bien et de mal durant la vie tourne au profit
de leur âme, dans les desseins paternels de la Providence) ( …Cependant, parce qu’ils recherchent et demandent à Dieu les douceurs spirituelles pour supporter plus facilement leurs épreuves…)
Dans le " Septième" étage vivent les " Aimés de Dieu", les proches de Dieu. Curieusement, ils ne sont souvent même pas membre de l' Eglise ( car sa corruption fait qu'il s'en tiennent dehors ??? ). Ils sont indifférents à tout, ils acceptent les joies ou les peines. Ils sont glorieux.
puis au Huitième étage ( au Neuvième se tient Dieu), loin de voir des corps glorieux, Henri, voit des êtres démembrés, vidés de leur Sang. Car ils vivent du SANG DE DIEU. c'est Dieu qui coule en eux. « Le neuvième rocher enfin est d’une hauteur si prodigieuse que de son sommet il touche le ciel ; il est plus vaste et plus magnifique que tous les autres pris ensemble; car c’est ici qu’est la porte qui conduit à l’Origine » ( Rulman Merswin) (est celui de ceux qui sont indifférents à
tout, qui reçoivent avec une égale joie les consolations et les afflictions) (huitième degré est atteint par les hommes qui se sont abandonnés sincèrement au bon plaisir de Dieu pour le temps et pour l’éternité ; ils n’ont aucune propriété, aucun attachement aux créatures, ni même aux dons de Dieu, et s’ils possèdent des biens temporels, ils conservent autant de liberté que s’ils ne les avaient pas ; ils vivent également libres au milieu des dons célestes )












VOIE UNITIVE

« la voie de l’union à Dieu, qui consistait à être dépouillé de tout intérieurement, comme d’images, de fantômes, de goûts, de sentiments, de lumières, et être tellement nu dans le fond de son âme qu’il n’y reste plus rien qu’une capacité pour Dieu » ( JJ Olier)
« Il ne faut à la communion de Dieu qu’une âme nue et ennemie d’elle-même, une âme anéantie en son fond et qui soupire devant Dieu pour être remplie de lui ; une âme qui est en état de gémissement, en état de soupirs intérieurs vers Dieu, pour attirer sur soi sa plénitude et sa perfection »

" Il faut que l’âme soit morte non seulement à toute affection sensible, mais même à toute vue, tous égards et curiosités de la nature ; il faut être dénué de ses sens. […] L’âme ainsi dénuée entre dans ces vastes et immenses espaces de Dieu vérité en lui-même, et entre dans la vue de Dieu tel qu’il est en lui-même. Elle entre en la connaissance de tous ses attributs et perfections immenses qui sont en Dieu lui-même. Et c’est ce gain immense et infini qu’elle fait en quittant la fumée de tout ce monde-ci » ( JJ Olier)
« Il me plaît de chanter à nouveau la nudité intérieure. La vraie pureté est exempte de pensées. Il n’y a plus de pensée, là où il n’y a plus rien de mien.
Je suis réduit à rien. Quand on est arrivé à la nudité d’esprit, il n’y a plus de souci à avoir. Nul mal ne saurait désormais me troubler. Je me délecte tellement dans la pauvreté que je ne puis plus m’occuper des choses et des images qui m’entourent. Que dis-je ? Le moi ne m’appartient plus, j’en suis dégagé, je suis libre. "
" C'est ainsi que quand on est arrivé à la nudité de l'esprit, il n'y a plus de souci à avoir. Celui qui a été absorbé de la sorte et qui a perçu l'éblouissement de la Divinité n'est plus pauvre, il est infiniment riche. Oui, oui, le feu de l'amour m'a consumé tout entier et je suis mort." ( Jean Tauler)
« Quitte tout et tu retrouveras tout, renonce à tes désirs et tu trouveras le repos » ( Gérard Groote)
ce qu’il y a de trop terrestre en elle est spiritualisé, elle est transformée à la ressemblance des anges ( Henri Suso)
Dans cette montagne sauvage où réside le supradivin, se trouve un abîme dont le prélude est
sensible à tous les purs esprits : ils entrent alors dans une vertu ineffable d’une sauvage étrangeté
Aucune image n’est en mesure de représenter de manière adéquate « l’être simple et pur de la Déité nue ». ( Henri Suso)
Une personne renoncée doit être détachée des images de la créature (entbildet), formée (gebildet) avec le Christ et transformée (überbildet) dans la Déité  ( Henri Suso)
Naissance de Dieu dans l’âme, à l’image de la Trinité ( Henri Suso)
Apothéose de l’esprit avec les divines Personnes ( Henri Suso)
L’esprit suprême et suressentiel a ennobli l’être humain en l’éclairant par son éternelle Déité, et telle est l’image de Dieu dans l’âme spirituelle qui est également éternelle. ( Henri Suso)
Esprit hélicoïdal qui part d’un point central et dont la courbe s’éloigne
de plus en plus de ce point tout en revenant sans cesse vers ce point, mais
à un autre degré. ( Francisco d’ Osuna)

Marguerite Porète (environ 1250-1310)
Supériorité de l' Amour sur la Connaissance
Alliance de la VOLONTE LIBRE et de la VOLONTE Divine
La petite Eglise est dirigée par la Raison
La grande Eglise est dirigiée par les Vertus Théologales
Les deux Piliers de cette âme

La Connaissance ( de sa pauvreté) PILIER DE DROITE
La Force PILIER DE GAUCHE

1. Bonne Conscience ( sans recherche des Vertus)
2. Pas de volonté ( vrai Liberté)
3. Equanimité
4. Dans la volonté de Dieu
7 étages

1.âme qui respecte les Commandements ( la Loi)
2.âme à l'imitation de Jésus Christ
3. âme Chaude des bonnes actions
4. âme aimée de Dieu, Méditative ( Danger de l' Orgueil)
5. âme qui abandonne sa volonté
6. âme née dans la Trinité


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 735

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 13:50 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale) Répondre en citant

On sous-estime souvent je pense, la spiritualité développée en Occident. Il est bien évident que dans le Christianisme Orthodoxe ( Oriental), la spiritualité a gagné des lettres de NOBLESSES avec des thèmes comme : l' Hésychasme, la pratique de la " prière de Jésus", la Spiritualisation de l' Homme, voir sa divinisation. la vision de la Lumière Incréée et ainsi de suite.
Dont de grands centres spirituels comme le Mont Athos, puis un déplacement vers des pays comme la Russie et la Roumanie.

Néanmoins, l' Occident a eu ses propres écoles mystiques. Songeons à St Bernard. St François ( qui va fonder l' Ordre des Franciscains) et St Dominique ( qui va fonder l' Ordre des Dominicains). Comme nous l'avons vu, St Bonaventure ( disciple de St François) va bien expliqué la " voie Mystique"
Chez les Dominicains , il faut se documenter sur St Albert le Grand, St Thomas d' Aquin ( qui va donner la SOMME THEOLOGIQUE)
Puis, lire ( c'est très lisible) Ste Catherine de Sienne.

Ce qui va devenir intéressant, c'est que le mouvement des Béguines et d'autres mystiques comme JEAN ( Jan) Ruysbroek vont influencer toute une école de Dominicains comme Jean Tauler, Henri Suso et bien d'autres dont Rulman Merswin

Cette spiritualité va passer en Espagne, avec un Francisco d' Osuna qui va influencer ST Thérèse d' Avila, puis St Jean de la Croix, St Ignace, l'école des Carmes : donc Ste Thérèse de Lisieux et plus tard un Marcel Van .
Aussi, toute l'école FRANCAISE


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:08 (2018)    Sujet du message: Voie Chrétienne ( Occidentale)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rencontres de l 'extraordinaire Index du Forum -> rencontresdelextraordinaire -> rencontresdelextraordinaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com