rencontres de l 'extraordinaire  Index du Forum

rencontres de l 'extraordinaire
Ufologie, parapsychologie,Esotérisme et même spiritualité.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rencontres de l 'extraordinaire Index du Forum -> rencontresdelextraordinaire -> rencontresdelextraordinaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 09:25 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

perso, j'ai grandi dans une Famille Catholique, et à mieux l'étudier, je remercie mes parents qui m'ont donné une excellente base.
Adolescent, donc plus " rebelle", j'ai étudié la Bible, suite à divers livres de l' Aventure Mystérieuse chez j'ai Lu, puis via mes rencontres fréquentes avec le Protestantisme soit marginal ( Adventisme et autres) soit Classique ( Baptiste, Méthodiste, Presbytérien).

Mon meilleur ami était Orthodoxe et très vite, il m'a fait lire les Pères de l' Eglise et très mature, il m'a parlé de l' Hésychasme. Moi, me considérant comme plus occidental, j'ai lu un peu St Augustin, mais j'ai eu un " coup de foudre" pour St Thomas d' Aquin et le néo-Thomisme. A ce jour, le Thomisme reste une des bases de ma pensée et de ma réflexion.

Avec mon ami, nous avons découvert un "avide" lecteur de l' œuvre de René Guénon, avec qui je suis toujours en contact très fréquent.
Au début, vu que je renforçais mes convictions Chrétiennes, voir ultra Catholique, j'ai été un peu en " friction" avec son œuvre, que je trouvais pourtant magistrale, puis années après années, j'ai de plus en adhérer à son œuvre, nous allons y revenir très largement.

Mon ami Guénonien, avait lui fait le choix du Bouddhisme comme voie Traditionnelle, plus précisément le Dzogchen, toujours à ce jour
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dzogchen

moi-même après mon "service militaire", j'ai décidé de pratiquer les " arts martiaux", principalement donc de la " voie intérieure"( nei jia) ( vrai sens du mot ésotérisme), cherchant un enseignement et un "Sifu-Senseï" dans ce sens, encore inspiré par le Taoïsme. Je dois dire, que j'ai fait vraiment de très belles rencontres dans ce sens. Maintenant, je ne sais pas si depuis la Belgique, il est possible d'aller loin dans le sens Guénonien de l'idée d'initiation. J'ignore, les possibilités restantes dans un pays " occidental".

Puis, un ami m'a embarqué dans la " voie" du Bouddhisme, je l'ai fait avec lui, en précisant bien à mon ami que c'était dans un cadre de documentation et d'étude comparée des religions. Je ne regrette vraiment pas cette aventure, en réalité trés riche.
J'ai beaucoup résumé cette aventure dans divers TOPICs, et je pense " très bien" connaître à présent le Bouddhisme.
Mon ami, lui, s'est arrêté dans une des 4 écoles majeures du Tibet, l'école Kagyupa ( dont le " chef" d'école est le Karmapa).
Pour ma part, je ne suis pas le plus grand fan du Tibet, et j'ai poussé mes investigations jusqu'au forme ESOTERIQUE ( Mykkio) du Bouddhisme au Japon : Tendai et Shingon
Pour le principe j'ai pris " Refuge" dans le Tendai, et j'ai reçu l' initiation dans le Shingon.

Les grands lecteurs de Guénon savent qu'au départ Guénon était sceptique à propos du Bouddhisme qu'il voyait comme une forme " protestante" de l' Hindouisme. Moi- même , divers éléments me bloquent : comme l'absence de Dieu, un statut mal défini sur l'âme et la personnalité.
C'est pourquoi, je ne suis jamais devenu réellement Bouddhiste.

L'étude de l' Hindouisme, ne viendra que beaucoup plus tard. Car tout ceci demande du temps. Bien sûr, j'avais beaucoup lu, à propos de l' Hindouisme, mais ici je parle d'une investigation profonde et concrète ( non livresque)
Finalement, et sans déception, j'ai fait une longue investigation dans cette " voie spirituelle", très variée et très complète.
ce que je ne vais pas résumer " ici" . Et c'est finalement dans cette " voie" que j'ai rencontré mon MAITRE SPIRITUEL ( GURU), un homme très simple qui m'a donné sa " Bénédiction", me conseillant même de poursuivre dans ma SAMPRADAYA ( Voie Spirituelle): le Christianisme.

Ma petite amie ( de l'époque) étant " musulmane" et elle aussi en quête Spirituelle, nous avons été ensemble à la découverte ( surtout pour elle) de diverses TARIQA dans le TACAWUF ( Soufisme). Hélas ( ?) elle est restée attachée à mouvement particulier du "soufisme" , " gnawa" ( avec des trances et diverses pratiques magiques opératives) ...à mes regrets, car il y a bien autre chose dans le "soufisme"

enfin, pour être complet, j'ai " tenté" d'investiguer dans le Judaïsme, cherchant des Maîtres en Kabbale, j'ai trouvé au prix de gros efforts et d'énormément de " portes fermées".Ce qui n'a pas été du tout, le cas dans l' Hindouisme.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 09:25 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 09:48 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

A un certain moment, j'avais 17-18 ans, j'ai commencé à fatiguer de l' œuvre de Guénon, et de cercles guénoniens que je fréquentais.
Je trouvais finalement l'œuvre assez rude, fascinée par le " Non-ETRE", froide et finalement assez anti-Chrétienne, du moins Anti-Catholique.

J'ai lu de plus en plus Schuon, plus simple , plus efficace à lire. Puis une série d'auteurs que Guénon critiquait, mais plus Chrétien : Rudolf Steiner, Max Heindel et bien d'autres. Du côté anglophone CS LEWIS.

Comme mon ami Guénonien insistait sur le " manque" de " possibilité" de réelle réalisation dans le Catholicisme. ( Cette question va être traitée plus bas). j'ai cherché des compléments : dans des Ordres Chevaleresques, Rose+Croix, FM et autres, comme des Eglise Marginales ( qui se prétendent dans la lignée de l' Eglise d' Antioche) , dernièrement un cercle lié à Louis Cattiaux. on en revient, même si c'est " intéressant"

puis, bien entendu, j'ai renouer comme il est possible en Belgique, avec l' Hésychasme.

Bien, voilà, pour un parcours GENERAL, où bien entendu, j'ai fait énormément de " rencontres" et où j'ai passé énormément de temps ( j'ai 53 ans)

Avant d'aller plus loin, retenons que :

Pour Guénon, si un Esotérisme Chrétien a existé, il a quasi disparu de l' Eglise Catholique ( quasi Exotérique à présent)
Guénon avait même des doutes sur la " validité" des 7 sacrements ( donc même le Baptême et la Chrismation)
pour lui, le catholicisme ne semblait plus " offrir" la possibilité de la Réalisation

( bref, un catholique avait tout avantage à se convertir à une autre " voie spirituelle" ? )


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 10:02 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

Donc, j'ai décidé d'être " neutre" et d'investiguer au sein du Catholicisme, les " possibilités" internes.

Pour commencer, j'ai décidé de pratiquer sur 4 semaines, les " Exercices Spirituels" de St Ignace de Loyolla. Je précise directement, que cela se pratique avec un " Guide Spirituel" , un " Directeur de Conscience". Ce dernier supervise ce cheminement.
On voit donc, que le " Maître Spirituel" est toujours une notion présente dans le Catholicisme.
Saint François de Sales, parle de sa nécessité dans " Introduction à la vie dévote"

Franchement, ces EXERCICES peuvent déclencher " quelque chose", ils sont systématique, profond et demande de la " discipline" et une " introspection". Du reste par ces derniers, j'ai découvert les 3 temps d'une vie mystique ( à comparer avec les 3 parties de l' Octuple Sentier du Bouddhisme) : la voie purgative, la voie illuminative, la voie unitive.
Qu"hélas, je ne vais pas résumer ici . CF : http://fr.calameo.com/read/0037328950452b1199ebd

Selon moi, la " Voie Unitive" est bel et bien, une voie de réalisation.

Ensuite, j'ai découvert qu'il existait bel et bien des " écoles de progrès" au sein du Catholicisme. J'avais du reste vers mes 17 ans, fait partie d'une " LEGION DE MARIE" de nouveau sous la tutelle d'un Directeur de Conscience. Et les écrits de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort sont loin d'être " nul", bien lu et compris c'est même au contraire très profond.

J'ai découvert comme école : " Les Fils ( et les Filles) de Saint François de Salles " où ici, ce sont les beaux écrits de St François de Salles qui sont à l' honneur. Alors dans cette école on retrouve les 3 grades Traditionnels ( cf FM : Apprentis, Compagnon et Maître), d'abord précisons la présence d'un Directeur de Conscience à nouveau. Puis l' Apprentis va être placé sous la " tutelle" d'un aîné. ( voilà, qui est bien Traditionnel). ( Cf Initiation dans le Shingon )
A savoir St François de Sales était lui même un lecteur de Laurent Scupoli ( conseillé en lecture même dans l' Hésychasme)

Mes amis Guénoniens restaient "sceptiques" sur ces écoles et leurs possibilités. Pour être franc, une âme pourrait quand même " se sanctifier" par ses dernières, surtout si le Maître Spirituel est compétent. Disons, que dans mon sens, elles aident à la " voie Illuminative"

Il existe de nombreuses " Communautés" et je pense que puisque le Baptême ( qui se renouvelle- se réactulise la nuit de Pâques) , certains " actes de consécrations" ( à l'état adulte ) peuvent avoir de l'importance. Pour ma part, je suis entré dans la " Communauté Sainte Thérèse de Lisieux", via l'aide ( spirituelle) du Bienheureux Frère Marcel Van ( 1928- 1959)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Van

1 / comme mon ami Guénonien , insistait sur l'importance d'une " voie négative" ( bien Bouddhiste sur ce point)

j'ai décidé d'approfondir cela via les " Dominicains", pour changer d' Albert le Grand et de Saint Thomas d' Aquin. J'ai lu Ste Catherine de Sienne. Puis Maître Eckhaert, Jean Tauler, certaines béguines, puis surtout Rulman Merswin et le Bienheureux Henry Suso.
Fréquentant la Bibliothèque et les conseils de Moine Dominicains à propos de ces sujets.
Découvrant même un centre ( perdu?) initiatique en Occident du côté de Strasbourg : l'île verte.
Bon, c'était passionnant, et ceci démontre au besoin, qu'une " voie négative" existe bel et bien en occident, pas besoin de l' Advaïta.
Mais de nouveau ce sont des conceptions " mentales" , je voulais de la pratique ( on va y arriver )

2/ recherche d'un Maître Spirituel

Comme expliqué, j'ai cherché un Saint Homme dans le Catholicisme, pour me diriger et me bénir.
Il est vrai que cette " quête" sait être longue, mais dans les autres voies traditionnelles c'est pareil
et je comprends que dans l' Eglise Catholique, ce n'est pas facile ( un climat général perdu ?)
néanmoins, j'ai beaucoup ( en gras) de considérations pour mon Directeur de Conscience de la Légion de Marie ( quasi 100 ans en 2016) , et pour celui des " Fils de St François de Salles" ( plus de 90 ans en 2016)
et j'ai rencontré énormément de " bons confesseurs" surtout chez les prêtres " monastiques" ( au départ des moines)
je conseillerai bien de chercher de ce côté là.....

( Finalement, ma quête d'un Maître s'est terminée dans l' Hindouisme, avec un Saint ( Sant) dans la lignée de Shri Saï Baba de Shirdi ; 1838- 1918 ) , un Maître discret, inconnu mais capable de miracles dont il m'a interdit de parler) MARC 7 : 36
( du reste mon Maître ne m'a jamais détourné du Christianisme, bien au contraire, il m'a offert une image du Christ)

3/ Le mont Carmel

Toujours dans la recherche d'un Maître Spirituel ( Chrétien) et d'une école de progrès, j'ai découvert ce que l'on nomme des Tiers-Ordre ( comme cela existe dans le Bouddhisme)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tiers-Ordre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_des_Carmes_Déchaussés_Séculiers

a savoir, cette " voie" est née avec Elie et Pythagore en personne avait rencontré les Ermites du Mt Carmel.
avec divers prêtres, j'ai reçu des consignes, qui bien étudiées ressemblent comme deux gouttes d'eau aux pratiques du Bouddhisme
A savoir, l'assise et la méditation analytique ( deux pratiques que je ne vais pas décrire ici)

ici, franchement, il y réellement moyen de progresser dans la voie " purgative" " illuminative" et même " unitive"


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 11:12 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

pour les plus curieux , je vais aller plus loin :

j'ai eu la chance, ( malchance) de ne pas avoir d'enfant, et d'avoir eu une épouse, qui m'a laissé très libre. Puis un métier, que je tais avec pas mal de temps libre ( dont 2 mois de vacances ) ...donc pas mal de temps pour mener diverses " quêtes"

du reste, je cherche depuis mes 12-14 ans et doucement j'arrive à mes 53 ans, c'est donc 40 années de recherches. D'abord, je dois dire que je lis beaucoup ( j'ai lu beaucoup) , mais je voulais que ma recherche soit des rencontres humaines et une quête pratique
autre avantage, je vis à Bruxelles, où vraiment de très nombreuses " voies spirituelles" peuvent être explorées , sans voyager au bout du monde.

1. Taoïsme

J'ai tenté de bien pénétré le milieu Oriental de Bruxelles, mais j'ignore toujours s'il est possible de " pratiquer" des " rituels" " purs" Taoïstes à Bruxelles. Par contre, il est toujours possible de rencontrer quelques bons " philosophes taoïstes" ( cela m'a fait du bien) et de bons maîtres orientaux dans la pratique des arts martiaux ( où j'ai recherché avant tout les arts martiaux, dit internes )

2. Bouddhisme

Il est " très facile" de pratiquer le Bouddhisme à Bruxelles. " Petit véhicule" " Grand Véhicule", diverses écoles Tibétaines et au moins les écoles laîques du Bouddhisme Esotérique du Japon. c'est une voie très accessible à présent en occident.
Dans le Bouddhisme du Japon, on va direct au but, on annonce que notre " finalité ultime" est de devenir un Bouddha.( avec 4 qualités principales)
Dans le " petit véhicule" , on m'a expliqué toutes les bases du Bouddhisme et on y découpe l' Octuple Sentier ( qui permet la Libération, donc de devenir un Bouddha) en 3 parties : Voie éthique, pacification mentale, Acquisition des Sagesses du Bouddha ( devenir un Bouddha)

Dans l'école Kagyupa, avant tout une école de la " pratique", on apprend l'assise, et on insiste sur la " pacification du mental "
Dans le Dzogchen , on apprend en plus , la méditation ANALYTIQUE, qu'hélas, je ne vais pas expliquer ici
Les deux combinés, ce sont des outils très précieux
Enfin, je dois à RINGU TULKU d'avoir compris ( intégré c'est autre chose) les 4 sagesses du Bouddha ( que je n'explique pas ici non plus)

Dans le Shingon on reçoit une " initiation" après un temps d'épreuve ( assez court finalement) où tout ceci est expliqué, reste après le plus important : l'application dans la vie réelle et quotidienne.

3. Judaïsme

A mon grand regret, il faut l'écrire, bien des portes m'ont été fermées, même si de " grands rabbins" existent, j'ai fini par en croiser de façon ponctuelle. Par chance, j'ai reçu un Enseignement à propos de la Kabbale des plus valables par un maître.
sinon, je conseillerai , pour ceux qui prendront cette voie, de chercher du côté du Hassidisme.

4. Islam

Voici encore une " voie " facile à Bruxelles. En se renseignant bien ( ils sont plus ou moins discrets) on trouve " facilement" une Tariqa à Bruxelles.
Perso, donc, je m'y suis rendu de nombreuses fois avec mon amie, avant tout pour un dialogue Chrétiens-Musulmans.
du coup, j'ai bien vu et intégré diverses pratiques


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 11:42 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

5 Hindouisme

Comme pour le Bouddhisme, j'ai bien pris du temps pour voyager au sein de l' Hindouisme présent à Bruxelles et périphéries.

J'ai d'abord, explorer le " Sikhisme" ( que je ne vais pas résumer ici), puis j'ai fréquenté le MANDIR de Bruxelles ( toujours à ce jour) pour les différentes fêtes et cérémonies.
Puis j'ai fréquenté le maximum de " SatSangs" de Bruxelles, avec des aspects marginaux à plus Traditionnels
Dont des enseignements ( faciles ou difficiles) concernant l' Advaïta
Des tas de " bénédictions" et de pratiques diverses.

Finalement, c'est dans la rue, que j'allais trouvé mon " GURU", qui m'a " proposé" ( imposé) une pratique de 40 jours ( à continuer, si possible) une sorte de Carême, avant de recevoir sa Bénédiction. 40 marches ( Pauris) basé sur le JAP-JI ( première partie du livre des Sikhs)
Déjà, je me demande, COMMENT, il pouvait savoir que je possède ce livre, reçu de la main d'un PIR Sikh ( Sage) ???
Du reste, les pratiques et conseils proposées par mon Maître, peuvent s'appliquer n'importe où, donc même dans le cadre du Christianisme.

Pour les pressés, je dois dire que j'ai attendu 40 ans, avant de rencontrer un Maître que je qualifie de Sur-homme ( Saint, Sant) c'est donc tout à fait possible.


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 11:49 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

6. Christianisme

J'avoue, que c'est MA voie Spirituelle. Et elle le restera. Et donc, j'ai cherché " naturellement" un Maître Spirituel dans cette voie.

Avec beaucoup de déceptions, au point que certains Pasteurs Protestants ont eu pas mal d'impacts dans ma vie, à la désolation de mes amis Guénoniens. ( Peu de considérations pour le Protestantisme)

Mon ami Orthodoxe, a eu la chance lui ( dans l' Orthodoxie) de rencontré rapidement un Staretz, issus du Mont Athos.
Où le but annoncé ( cf Shingon) est aussi de devenir ( comme) le CHRIST; de se spiritualiser, de se diviniser ( Faut-il savoir ce que cela signifie réellement au-delà des conceptions du NEW AGE plein d'orgueil de nos jours)

Si à ce jour, je n'ai pas ( encore ???) eu la chance de rencontrer un Saint , j'ai néanmoins rencontré des Laïcs très engagés et une série de prêtres ou de religieux qui m'ont aidés dans mon parcours

1. RP CXXXX : Directeur Spirituel de la Légion de Marie.
2. P JDM : Directeur Spirituel des " Fils de St François de Salles"
3. P JE-M : Actuel Directeur Spirituel d'une Légion de Marie.

Mon Probateur des Fils de St François de Salles ( bien silencieux - Vertu du Silence)
Et divers Confesseurs ( Père G, Père P, Père L) (( Le mieux étant de conserver 1 Confesseur pouvant jouer le rôle de Père Spirituel ))

Puis, une mention au Père S. qui a expliqué des techniques issues des Pères du désert, bien semblable à ce que j'avais appris dans le Bouddhisme


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 16:32 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

REP;RENONS ENCORE

1. Considération générale

Donc pour les Guénoniens, il y a un ensemble de routes qui mènent au " bout du chemin". Nous verrons dans chaque Traditions ce qu'est ce bout de chemin. Le " Finalisme" ou la finalité en termes Thomistes , le point OMEGA selon Theillard de Chardin.
Selon, les Guénoniens, les Religions ne seraient qu'un vêtement " extérieur" d'une même vérité.
Ce vêtement étant une adaptation " spatio- temporelle" d'une même vérité plus Universelle.

Il imagine facilement une Tradition Originelle ( Adamique) Primordiale, qui s'est adapté dans le "temps" et dans l'"espace" ( géographique), une même vérité qui s'est colorée dans l'espace-temps.
mais qui ne seraient ( les religions) finalement des " chemins" ( différents) menant à la même finalité.
dans ce cadre, bien entendu, plus de guerres de religions. puisque ce serait les mêmes vérités dans des emballages différents.

cette chaîne est assez facile à comprendre pour le Christianisme qui dérive directement du Judaïsme.
Elle est aussi évidente dans le cas de l' Islam qui dérive directement lui aussi du Judaïsme et du Christianisme.
De la même façon, il est évident que le Bouddhisme dérive lui aussi directement de l' Hindouisme.

pourtant les Guénoniens vont insister sur l'aspect Traditionnel; c'est à dire une " tradition authentique" , loin du " bric-à-brac" de l'occultisme, de la théosophie et du new-age actuel. il s'agit pour l'aspirant de s'inscrire dans une " tradition reconnue et authentique", loin des inventions modernes.

certains parlent de 7 grandes voies " vivantes" ( toujours actuellement) ....perso, j'en ai identifié six majeures praticables au 21 ième siècle, plus ou moins facilement ( nous allons le voir) : Le Judaïsme, le Christianisme, l' Islam ( 3 religions du livre) puis l' Hindouisme, le Bouddhisme et le Taoïsme.

contrairement à moi, les Guénoniens déconseillent la variété et la multiplication des voies, ils conseillent de choisir UNE voie. Et de la suivre, le plus sérieusement et le plus profondément possible.
selon la formule qu'à creuser des " trous" un peu partout, on ne creuse profondément nulle part.
bon, moi, je possède toujours cet esprit de journaliste, donc j'ai tenté de voir les possibilités offertes dans six voies, tout en restant Chrétien ( j'insiste et nous le verrons)

en réalité, les Guénoniens déconseillent de se convertir à une autre Religion et en réalité ( pour des questions pratiques) d'approfondir sa " religion de naissance" ( selon sa région géographique)

Les Guénoniens insistent sur le besoin d'un Maître spirituel , non pas tant pour des enseignements ( quoique), mais surtout pour sa guidance et encore plus pour son " influence spirituelle" ( nous le verrons)
Ce Guide ( Maître Spirituel) devant lui-même appartenir à une " tradition authentique", entre autres critères
dont celle de faire partie d'une " chaîne" de Maîtres à disciples.

les Guénoniens insistent aussi sur le besoin de cérémonies, de rituels et d'initiations. ce point de vue sera débattu.


Dernière édition par Rhodan le Jeu 27 Oct - 16:57 (2016); édité 4 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 16:33 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

1. La voie Spirituelle du Taoïsme

J'ai voulu explorer cette voie, à la sortie de mon service Militaire. Disons que je cherchais une " voie martiale" la plus " interne" (ésotérique ) possible. Le mot TAO signifie en soi " route" , c'est donc bien une voie. Les Alchimistes Taoïstes cherchant à devenir des " Saints Immortels" ( nous avons là, un objectif déjà bien défini).

J'ai d'abord pratiqué de l' Aïkido, qui est déjà considéré par certains comme une voie Martiale Interne, c'est du moins une voie souple et non-agressive, que je conseille vivement. Je conseille aussi pour ceux qui le peuvent de pratiquer le Kinomichi.
Déjà, il en ressort de nombreux bienfaits pour le " corps" et pour la " santé", puis une accumulation d'une énergie interne, le " Chi" ( qui va permettre l'émergence de l' Esprit, " Shen" ?).
Ensuite, j'ai pratiqué du " Tai Chi Chuan", encore assez méconnu au début des années 90, avec une pratiquante qui revenait de Chine.
Puis, enfin, un grand rêve réalisé, rencontrer un Maître authentique ( Senseï, Sifu) chinois, pratiquant le Pakua et une des deux formes principales du Tai Chi Chuan.
Plus tard, j'ai rencontré d'autres Maîtres souvent plus jeunes et dynamiques, pratiquant divers Arts Martiaux que je qualifie d'internes.
Je ne vais pas rédiger ici, un article sur les Arts Martiaux Internes. A ce niveau là, je pense être très content.
Aussi, l'aspect de la DISCIPLINE et du RESPECT du Maître, qui effectivement indique la route, la voie et ses secrets.

Pour moi-même, j'ai eu à cœur d'étudier un peu de Chinois, de pouvoir lire un maximum d' idéogrammes, puis de pratiquer ( avec des Maîtres) la Calligraphie ( Chinoise puis Japonaise ). certains inspirés typiquement par le Taoïsme.

J'ai surtout rencontré un SAGE, restaurateur qui m'a formé à réfléchir sur des tas de petits sujets dans un angle Taoïste.
Je me rendais dans son restaurant ( pour manger mais surtout) pour recevoir ses " leçons".

Hélas, malgré mon introduction dans le milieu Asiatique, je n'ai pas eu accès à des Rituels, cérémonies Taoïstes.
Si elles existent, elles doivent être très secrètes.
J'ai pourtant tenté via une voyante chinoise qui pratiquait le YI CHING, d'arracher quelques secrets

J'ai échanger avec un Maître Céleste ( USA), les pratiques semblant proches de celles d'autres Traditions ( Hindoues, Bouddhistes)
Il semblerait que certains Maîtres Célestes peuvent transmettre une " influence" ( en touchant certaines zones du corps), pour tout dire, je ne l'ai pas expérimenté.

Donc, je dois dire, que je n'ai pas fait le choix de cette voie, qui semble difficilement accessible dans le Bruxelles, du 21 ième siècle.


Dernière édition par Rhodan le Jeu 27 Oct - 17:19 (2016); édité 4 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 16:33 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

2. La voie Spirituelle du Judaïsme

J'ai voulu exploré cette " voie", qui m'a semblée aussi très fermée et hermétique à un " non-juif". Sous conseils d'amis Juifs, j'ai tenté d'approcher le Hassidisme, avec assez peu de fruits concrets, mais je pense en avoir vu assez, puisque le Judaïsme n'est pas une voie que je voulais suivre longtemps. Je pense qu'il doit y avoir effectivement des Rabbins très compétents pouvant servir de Maître Spirituel.

Ce que voulais surtout, c'est avoir quelques notions de Kabbale. Par chance, dans certains milieux, j'ai rencontré un Maître, qui va éclairer ma route sur de nombreuses, nombreuses années. Et qui avait de solides notions de Kabbale. Malade, il allait cesser de m'enseigner
Par chance, une dernière personne m'a appris des notions de " pratiques OPERATIVES" issues de la Kabbale.

Donc, dans cette " voie" je n'ai pas trop insisté. Néanmoins, j'ai trouvé des éclairages très intéressants.


Dernière édition par Rhodan le Jeu 27 Oct - 17:26 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 16:34 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

3. La voie Spirituelle du Bouddhisme

Dans le Bouddhisme, par contre, j'ai passé vraiment " beaucoup de temps", d'autant que c'est facile à Bruxelles et un peu partout en Europe.
On trouve assez facilement des centres Bouddhistes en Occident.

Mon ami Guénonien a fait ce choix, comme route ou voie. Et un de mes meilleurs amis, aussi. Donc je voulais vraiment explorer cette voie. Ce Chemin.

Je dois dire, que je n'étais pas très chaud, puisque le DIVIN est absent dans le Bouddhisme.
Et que le statut de l'âme-Esprit ( personnalité) semble peu défini, dans un premier temps
La notion de NIRVANA ne me semblait pas claire. qu'Est-ce que le Nirvana
Puis, pas mal de notion comme la " vacuité", le " non être" qui me semblait difficile.

A/ Le Petit véhicule

J'ai décidé de repartir à ZERO, et d'étudier avec un Moine, l'ABC du Bouddhisme ( à la sortie de mon Service Militaire, aussi ).
J'ai intégré que dans la vie il y a pas mal de souffrances diverses, dont les maladies, la vieillesse, et la mort ( impermanence des choses)
Le point fort, du Bouddhisme, c'est qu'il est expérimental, donc immensément pratique : on voit les résultats.
Le Bouddhisme ( comme le Taoîsme,) se considère comme une " voie " non-exclusive, donc de tolérances ( un point très positif)
Dans un premier temps, on m'a expliqué que le Bouddhisme était une voie progressive, pour réduire la souffrance, voir se libérer de cette dernière. Voilà, qui est bien entendu intéressant, voir passionnant.
On ( ce moine) m'a appris que la " clef" est la pratique de l' Octuple Sentier, qu'ils ( Petit Véhicule) divisent en trois parties.
La première partie, est la voie éthique, que je ne vais pas résumer ici. Du reste c'est une éthique universelle.

B/ Le Grand Véhicule

Amoureux des Arts Martiaux, de la Chine, j'ai voulu étudier avec des moines de Chines.
Dans le " Chan" , proche du Taoïsme, j'ai ré-entendu, le fait que tout ceci ( pratique de la voie) doit être le plus naturel possible, et profondément inscrit dans le quotidien.
Dans le Grand Véhicule, il a une vision proche du Christianisme, d'un salut offert par divers Bouddhas ( récitation de son nom)
Mais les moines m'ont curieusement renvoyé vers les centres Tibétains, pour aller plus loin.

Entre temps, en plus des Arts Martiaux, je pratiquais un peu de Zen ( Méditation) principalement celui de l'école SOTO.

C/ Les Ecoles Tibétaines

Nous voici, dans l' Esotérisme du Bouddhisme, Le Bouddhisme Tibétain possède principalement 4 écoles.
Mon ami a opté pour l'école KAGYUPA ( dirigée par le KARMAPA)

Dans cette école, j'ai découvert que le but était de trouver l' EVEIL en " une vie" ( dans cette vie) ( précieuse existence humaine) et sortir de la Roue des Renaissances ( dont la Ré-Incarnation), donc de se libérer de la Roue SAMSARA. C'est donc un chemin de Libération.
Le NIRVANA étant la cessation ( non de l'existence) ( mais) de la Souffrance. ( Beau programme)
Dans l'école Kagyupa, j'ai été écouter de nombreux enseignements , j'ai rencontré en entretiens de nombreux Lamas.

Surtout, j'ai pratiqué la méditation dans le but de PACIFIER MON MENTAL. Voici, un point essentiel dans la route, peu importe la voie choisie, c'est la pacification du mental ( on y reviendra dans d'autres voies )

Dans une autre école, avec un autre moine, j'ai appris une technique supplémentaire, la méditation analytique.
Elle se combine avec la méditation silencieuse en assise. ( silence intérieur pour calmer les émotions et le mental)

Ici on médite ( sur base de la vie réelle) sur des points de perturbations du mental ( les émotions poisons) , souvent basées sur l'existence d'un EGO ( EGOTIQUE ) , c'est l' Ego qui souffre psychologiquement
L' EGO a plein d'envies ( il rejette la souffrance et recherche à tout prix le bonheur)
frustré il va engendré la COLERE ( Haine-Colère) et la JALOUSIE
ce qui est avouons-le à la base de très nombreuses souffrances dans le monde.

Les remèdes ( antidotes aux poisons de l' Esprit) étant la culture des 4 Sagesses du Bouddha : Amour, Compassion, Joie et Equanimité.

La grande difficulté dans les centres, c'est que les grands LAMAS tournent ( un peu dans toute l'Europe), maintenant ils donnent de bons enseignements, et de plus en plus ils laissent de très bons moines permanents dans les centres ( pas toujours vrai à mon époque)
Néanmoins, pour moi, le Bouddhisme Tibétain reste très complexe pour un occidental
mais je comprends, que de nombreuses personnes fassent ce choix


D/ Les écoles du Japon

Nous voici, souvent dans un univers plus sobre , plus dépouillés ( pour ceux qui aiment cela) ( moins lourd que certains temples et pratiques issues du Tibet ) ( les goûts et les couleurs)

Ici, pas de long discours, on vous dit directement que le but est : Sortir de la Roue Samsara, sortir de la Roue des Renaissances ( Réincarnations), et direct on vous dit que l'objectif est de devenir un Bouddha en une seule vie. Cette vie.
Le Bouddha ayant les 4 qualités que nous venons de voir : Amour, Compassion, Joie et Equanimité.

Dans l'école TENDAI, la prise de Refuge est assez directe et rapide. Ici, on responsabilise rapidement le candidat.
Qui prendra REFUGE et pratiquera rapidement tous les vœux éthiques.
La technique est profondément pratique, c'est de l'assise principalement
Les enseignements sont didactiques et rapides
Hélas, en Europe le Tendai est surtout connu via des groupements japonais réputés " sectaires" ( pour laîques )

Le SHINGON est assez semblable, sauf qu'ici, il y a un temps de probation, un temps d'attente, puis une INITIATION avec un Maître.
sinon, la réalisation est aussi vue comme profondément " pratique"

Si j'étais BOUDDHISTE, j'aurai persévéré soit dans le TENDAI, soit encore plus dans le SHINGON.


Dernière édition par Rhodan le Jeu 27 Oct - 18:17 (2016); édité 12 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 16:34 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

4. La voie spirituelle de l' Islam

Malgré toutes les tentatives de mes amis Guénoniens, je ne suis pas devenu Musulman, non plus.
Néanmoins, j'ai voulu que ma compagne, elle découvre au maximum le Soufisme.

D'abord curieusement,c'est le " Chiisme" qui possède de nombreux aspects Esotériques qui m'est tombé dessus. Et il y a là, matière à creuser.

Mais avec mon amie, nous avons été vers diverses TARIQA. Je n'ai pas grand chose à dire en plus, on connaît assez bien les pratiques du Soufisme.
Du reste malgré, mon intérêt moindre, j'avoue par la " pratique" avoir eu des fruits étonnants


Dernière édition par Rhodan le Jeu 27 Oct - 18:37 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 18:24 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

5. L' Hindouisme

Voici, une " voie spirituelle" que je voulais étudier en profondeur. Car ici, contrairement au Bouddhisme, le divin est affirmé et l'immortalité de l'âme.

Le but annoncé étant aussi clairement la Libération, et la sortie de la Roue Samsara et des Renaissances.

A/ Passage par le Sikhisme

A ma surprise mon étude de l' Hindouisme est d'abord passée par le Sikhisme. Les points communs avec le Soufisme sautent aux yeux.
Ici, je ne vais pas m'étendre sur le Sikhisme. Disons quand même, que j'y ai rencontré des personnes d'une extrême profondeur.

B/ Diverses Sampradayas

Je me suis dirigé ensuite vers le Mandir de Bruxelles, qui reçoit parfois de grands Maïtres de l' Hindouisme. J'ai reçu quelques Bénédictions de la part des anciens, mais ils ont voulu me diriger vers la " Conscience de Krishna"

---------------------------------------------------------
A. Le sikhisme

Je ne le pensais pas , mais j'ai été d'abord conduit vers le Sikhisme, que je ne vais pas résumer ici. J'ai eu assez facile d'avoir fréquenté le Soufisme, puisqu'il y a de nombreux points communs, assez évident pour ceux qui étudient ces deux chemins.

B Diverses Sampradaya

Au Mandir, j'ai reçu des " bénédictions" ( hyper important comme signalé au début de ce Topic) et quelques enseignements de bases, mais peu voulait me servir de GURU, ils m'ont ( les responsables) envoyés vers la Conscience de Krishna.
Qui est vu par certains comme une secte ( encore) mais qui est définitive l'héritier d'une véritable Sampradaya ou chaîne de Traditions.

Finalement, c'est vrai, les enseignements des divers Swamis sont assez profonds. Et j'ai retrouvé des techniques similaires ( Sikhisme, Soufisme) soit la récitation de NOMS DIVINS.
L' Ethique et le mode de vie sont assez strictes aussi. Parfois très puriste.

-----------------------------------------------------

Je ne vais pas revenir ici, vers diverses techniques de YOGAS de KUNDALINI YOGA , ce serait trop vaste.

J'ai cherché à recevoir cette " Lumière" dont on parle aussi dans le Soufisme.
Et je passe sur une longue quête d'un GURU, ce n'est pas ce qui manque dans l' Hindouisme

Rapidement, j'ai aussi été écouté des Maîtres réputés de l' Advaïta, un enseignement à la fois " simple" et " complexe"

Puis lorsque je ne l'attendais plus, j'ai enfin rencontré celui que je considère comme mon GURU
Simplement au détour d'une rue de Bruxelles
Il m'a dirigé avec amour et sévérité dans la voie de l' Hindouisme, à l'exemple de certains Saints ( Sant Sampradaya)


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 19:00 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

6. Le Christianisme

La Chine, le Tibet, le Japon, les Indes c'est bien beaux, mais donc comme signalé, pourquoi ne pas suivre , ici en Belgique, simplement la voie Chrétienne.

Donc voilà, pour les Guénoniens, le Catholicisme n'offrirait plus les capacités d'une pleine réalisation ?
( Devons nous donc devenir Musulmans comme Guénon, Bouddhistes ? )

Il lui manquerait un " quelque chose" , même les Sacrements seraient devenus de nature Exotérique.
Dans ce contexte, pour les Guénoniens, le Protestantisme serait encore pire...

Pour trouver les éléments manquants ( selon les Guénoniens), j'ai cherché un Esotérisme Chrétien .

Dans divers Ordres Chevaleresques ( ?), puis dans divers cercles Rose+Croix ( ?), voir dans la F.°.M .°. ( ?). Puis même dans un cercle lié à l' Alchimiste Louis Cattiaux , ce dernier dans les faveurs rares de René Guénon.
Aussi dans un ensemble d' Eglises Marginales prétendant avoir une lignée remontant à l' Eglise d' Antioche.
Si tout ceci n'était pas sans intérêt, pour ma part, je n'ai rien trouvé de bien FONDAMENTAL ou d'ULTRA différent des possibilités internes au Catholicisme. Nous allons, le voir, assez en détails.

Le plus importants étant éventuellement d'étudier les possibilités liées à l' Orthodoxie, dont l'hésychasme.


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 19:05 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

Nous avons vu que le grand but, grand objectif est d'arriver à la Spiritualisation de l' ETRE, à sa divinisation ( Objectif clairement donné par divers Pères de l' Eglise, et bien expliqué dans l' Hésychasme)
Dans l' Eglise Catholique, on parlera plus simplement de Sanctification , mais le but est-il différent.
L' Eglise a toujours parler de divers degrés de Gloire.
Et croyez-moi bien, la sanctification est déjà un ENORME BUT ou OBJECTIF en soi.
Je ne sais même pas, si toutes les âmes sont effectivement appellées à cet objectif, déjà très haut.

Un Staretz Orthodoxe, distinguant lui aussi le Salut, et la divinisation de l' Etre.
Ce que je sais c'est que l' Eglise distingue la grâce "actuelle" pour tous, et la grâce " sanctifiante" ( pour ?)

1. L' Eglise se rattache à la Tradition Primordiale et Adamique, ensuite à la Tradition Apostolique.
L' Eglise est la continuité à la Tradition Patriarcale, Mosaïque ( de Moïse) et du Christ et de ses Apôtres.
Clairement les Evêques possèdent une Chaîne Apostolique.
J'avais été chercher la Bénédiction d' Evêques se disant Apostolique de la lignée d' Antioche. ( Eglise d' Antioche)
Mais, j'ai fini par aller demander la Bénédiction de mon propre Evêque. Du reste de nombreux moines ( dont Franscicains) ne refusent pas de bénir par l'imposition des mains. ( Du reste c'est une pratique courante même dans le Protestantisme)( Il y a une Bénédiction à chaque fin de Messe)

2. L' Eglise est UNIVERSELLE ( sens du mot Catholique), et s'étend au-delà du " corps physique" de l' Eglise, c'est un corps mystique au-delà du Temps et de l' Espace. En cela, elle ne diffère pas d'une autre Sampradaya. Pourquoi serait-elle moindre ?

1. La question du Maître Spirituel

Personnage capital dans l'œuvre de Guénon.
Dans l'Orthodoxie , surtout dans l' Hésychasme, le Staretz est tout aussi capital
J'ai un ami Orthodoxe, qui a eu la chance d'avoir un Saint Staretz ( c'est une Bénédiction)

Comme expliqué, j'ai longtemps chercher un tel Guide au sein du Catholicisme.
Contrairement à ce que certains s'imaginent, il est toujours présent dans le Catholicisme , laîc, religieux ou Prêtres.

On le retrouve dans des écoles de progrès comme : la Légion de Marie, Les Fils de Saint François de Salles.
Saint François de Sales conseille de prendre un Maître Spirituel

Petite note : Si dans le Shingon ( Bouddhisme) il est indispensable, dans le TENDAI il l'est moins. Dans le Sikhisme, il est conseillé ( un PIR) sans être obligatoire. Perso, dans tous les cas je recommande cette quête d'un Père Spirituel

Pour ma part, j'ai aimé le Directeur de Conscience de ma Légion de Marie, et celui des Fils de Saint François de Sales.
Dans les Fils de Saint François de Sales, ont reçoit aussi un " Probateur" , c'est à dire un aîné qui guide dans le cheminement de la FOI.

Lors de mes Exercices Spirituels de St Ignace de Loyolla , j'ai eu aussi un prêtre guide. ( Superviseur)
Puis, j'ai eu divers confesseurs assez efficace
Donc un Religieux, une Religieuse peuvent convenir parfaitement , soit un Laïc ( qui il faut du temps )
Je conseille vivement les Prêtres Moines
Surtout les Ordres qui sont " revenus" dans les villes : Franciscains, Dominicains
Pour le reste, un de mes derniers guides dans le Catholicisme a été un moine Capucin ( Franciscains)

Pour rappel, l'important n'est pas tant la Théorie ( qu'on trouve à la limite dans les livres), que les conseils pratiques et l'influence spirituelle


Revenir en haut
Rhodan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2012
Messages: 4 210

MessagePosté le: Jeu 27 Oct - 19:52 (2016)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien Répondre en citant

Les Rites et Cérémonies

Les Guénoniens insistent beaucoup sur cette question ( parfois un peu de trop je trouve, comme si l' Eveil était mécanique, alors que selon moi, c'est plus une grâce)
Je ne reviens plus sur le point de vue des Guénoniens à propos des 7 Sacrements.
Ils imaginent volontiers des " rites et cérémonies" supplémentaires ( que j'ai cherché en vain)

Bien entendu, recevoir la Bénédiction de son Maître Spirituel ( Imposition des mains ou autres) est une expérience unique. ( Bénédiction de l' Héritage)
Certains insistent sur des formes de cérémonies à l'âge adulte.
J'ai souvent répondu, par le renouvellement du Baptême, la nuit de Pâques.
Soit par des actes de " consécrations" ou d'admission dans diverses communautés
De nouveau, ce n'est pas ce qui manque dans le Catholicisme.

COMPARONS :

Dans le Taoïsme, comme indiqué j'ignore tout des cérémonies et rites initiatiques, dans le Judaïsme je ne sais en dire beaucoup non plus.
Dans l' Islam, ce que j'ai vu est assez simple. Il y donc dans le " Soufisme" une transmission de LUMIERE tout à fait effective, de Maître à disciple. ( Cela existe pour celui, qui en fait l'expérience).
Dans le Bouddhisme, il y a bien entendu la Prise de Refuge, puis le choix d'un Lama Racine.
On en retrouve des traces "simples" dans le Tendai, qui simplifie même la prise de Refuge.

Pour moi, la Prise de Refuge ne diverge pas du Baptême Chrétien, et aussi capital la Chrismation.

Dans le Shingon, il y a une période de probation, que l'on retrouve chez nous : apprentis ( F.°. M.°.) , regardants ( Fils de Saint François de Salles). Puis une " initiation secrète" et aussi une Transmission du Père Spirituel ( un transfert).

Dans le Sikhisme, il y aussi une "sorte de Baptême" , et on retrouve des rituels très proches des 7 sacrements dans l' Hindouisme.

En réalité, rien ne diverge réellement.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:20 (2017)    Sujet du message: Guénon et la question de l' Esotérisme Chrétien

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    rencontres de l 'extraordinaire Index du Forum -> rencontresdelextraordinaire -> rencontresdelextraordinaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com